Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai

06.07.2020 - 20:07
L’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» continue de jouer au yoyo au gré des mois, selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan.
A en croire l’institution publique chargée de la production statistique, de planification, de prospective, d’analyse et de prévision, l’IPPIEM hors raffinage a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de mai 2020, après une baisse de 0,1% en avril 2020.
Soulignons qu’il s’agit de la troisième hausse enregistrée depuis le début de cette année, après celles observées durant les mois de janvier et de mars derniers (0,1%). 
Il est à noter que cette hausse résulte de celle des prix de la «Métallurgie» (2,9%), des «Industries alimentaires» (0,5%), dans la «Fabrication d’équipements électriques» (1,0%) et dans la «Fabrication de meubles» (0,3%), a indiqué le Haut-commissariat dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de mai 2020.
Cette évolution s’explique également par la baisse des prix des «Industries d’habillement» (0,6%), du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (1,2%) , dans l’«Industrie chimique» et dans la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» (0,1%), a-t-il également relevé.
A titre de comparaison, lors de la précédente hausse de l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole», observée au cours du mois de mars dernier (0,1%), le Haut-commissariat avait attribué son évolution à la hausse des prix des «Industries alimentaires» et dans l’«Industrie chimique», respectivement de 0,6% et 0,2%.
L’institution dirigée par Ahmed Lahlimi Alami avait également établi un lien avec la baisse des prix dans la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,4%), dans la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» (0,5%), du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (1,3%), de l’«Industrie d’habillement» (0,3%) et dans la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» (0,2%).
Rappelons en outre qu’au cours du mois d’avril, l’indice des prix à la production du secteur des « Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» avait enregistré une baisse en raison de celle des prix enregistrée dans la «Métallurgie» (0,7%), l’«Industrie d’habillement» (0,5%), aussi bien dans la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» que dans la «Fabrication de meubles» (0,3%) et enfin dans le «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (0,4%).
Dans une précédente note, relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière de ce mois, le Haut-commissariat avait également expliqué ce recul par la stagnation des prix des « industries alimentaires » et de l’«industrie chimique».
Comme l’a relevé le Haut-commissariat dans sa dernière note, il est important de rappeler que l’indice des prix à la production du secteur des «Industries extractives » a connu une baisse de 0,2% au cours du mois de mai 2020. 
Comme en avril et mars derniers, ceux des prix à la production des secteurs de la « Production et distribution d’électricité» et de la « Production et distribution d’eau » ont connu une stagnation au cours du même mois.
Il est à signaler qu’en raison du confinement sanitaire entré en vigueur depuis le 20 mars 2020, l’enquête permanente sur les prix à la production n’a pas pu relever tous les prix. Les prix manquants ont été imputés selon les recommandations du manuel de l’indice des prix à la production, a précisé le Haut-commissariat.  
» Source de l'article: liberation

Autres articles