Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Larache mise sur l’éclairage public solaire

21.07.2020 - 16:07

Le premier déploiement des 51 lampadaires solaires a nécessité un coût de 1,3 million de dirhams

Le choix de la saison d’été pour la mise en service de cette première tranche de cette opération d’éclairage solaire n’est pas dû au hasard. Elle permet en effet de contribuer à la relance des activités touristiques dans la région.

Larache vient de se lancer dans un nouveau système d’éclairage public photovoltaïque autonome en faveur, en premier lieu, des zones sous-équipées ou loin du réseau électrique. A cet effet, la première tranche de ce projet vient d’entrer en service, à moins d’une dizaine de kilomètres du centre-ville. D’une enveloppe budgétaire de près de 1,3 million de dirhams, cette première tranche a consisté en la mise en place de 51 lampadaires solaires autonomes au niveau d’un tronçon routier menant vers la plage de Rass R’mel par la porte nord du célèbre site archéologique Lixus, située plus précisément à sept kilomètres de Larache. Ce premier déploiement de ce genre du matériel d’éclairage propre permet à la ville d’être responsable et respectueuse de l’environnement grâce à une considérable baisse des émissions de carbone sur la voie publique.

Leur installation est moins compliquée et peu coûteuse par rapport à ceux nécessitant un raccordement au réseau électrique classique.
Il se distingue par son utilisation du matériel dernier cri en termes de technologie et d’innovation dans le domaine d’éclairage des espaces publics. «C’est une expérience pilote dans l’éclairage public propre et autonome à prendre en exemple. Il permet de faire des économies d’énergie, laquelle pèse généralement sur les budgets de la commune», selon les initiateurs de cette opération d’éclaire solaire. Ce projet prévoit de s’étendre à d’autres zones de la ville, dont l’emplacement n’est pas encore fixé.

Le choix de la saison d’été pour la mise en service de cette première tranche de cette opération d’éclairage solaire n’est pas dû au hasard. Elle permet en effet de contribuer à la relance des activités touristiques dans la région. Surtout que ce premier déploiement des 51 lampadaires solaires permet d’éclairer, en plus de la route côtière donnant sur la plage Rass R’mel, l’accès à la ville antique de Lixus, située sur la rive droite de l’oued Loukkos et considérée et comme une des cités les plus anciennes d’Afrique du Nord. D’une enveloppe budgétaire globale de 15 millions de dirhams, ce site avait bénéficié d’un important projet d’entretien et de réhabilitation des structures archéologiques, qui se sont développées depuis sa création par les Phéniciens au XIIème siècle avant J-C.

Grâce à son importance historique et archéologique mettant en relief ses vestiges encore présents de l’usine de salaison, du théâtre avec ses gradins…, ce site continue de prendre le pas sur d’autres zones historiques et touristiques les plus prisées des touristes dans la région du Nord.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles