Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Fruits et légumes : Un marché de gros dans le pipe à Dakhla

29.07.2020 - 10:51

Il vise à développer le dynamisme économique et commercial de la région

La création d’un marché de gros à Dakhla a été au centre d’une rencontre tenue la semaine dernière et qui s’inscrit dans le cadre du Schéma national d’orientation et de modernisation des marchés de gros.
Cette rencontre présidée par Mohamed Elaghdaf Ahl Baha, premier vice-président du Conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab, a été consacrée à la présentation des différentes perspectives liées à la déclinaison régionale du Schéma national d’orientation et de modernisation des marchés de gros.

Lors de cette rencontre déroulée en présence de tous les autres partenaires dans ce nouveau chantier, il a été procédé à la présentation des différentes visions et conceptions pour créer un nouveau marché de gros au niveau de la région, et qui sera en mesure de renforcer le positionnement de cette partie du Royaume, et qui constitue le point d’entrée du Maroc vers le continent africain.
Cet outil vise à développer le dynamisme économique et commercial et à soutenir les secteurs productifs de la région de Dakhla, et s’assigne pour objectif une meilleure valorisation des produits agricoles, la restructuration de la chaîne de distribution et la réduction du nombre d’intermédiaires.

Dans son intervention par l’occasion, Ahl Baba a souligné «que la construction d’un marché de gros des fruits et légumes au niveau de Dakhla est une nécessité urgente et s’impose d’office vu sa situation géographique, et son emplacement stratégique en tant que porte d’entrée vers les pays subsahariens».
Et de poursuivre que ce dernier devra répondre aux standards internationaux en la matière pour en faire le fer de lance afin de commercialiser les différents produits locaux et nationaux.
Celui-ci a réitéré l’engagement du Conseil régional pour accompagner ce projet avec tous les autres partenaires, surtout qu’il relève des compétences de ce dernier à travers la société de développement économique.

Pour rappel, le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, en collaboration avec le ministère de l’intérieur et le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a réalisé une étude pour la restructuration et l’optimisation des circuits et infrastructures de commercialisation en gros des fruits et légumes au Maroc. Celui-ci porte sur la mise en place d’un schéma d’implantation optimisé. Ce dernier prévoit une nouvelle reconfiguration qui permettra une meilleure desserte de la population nationale à travers une couverture plus équilibrée du territoire.
En effet, le Maroc compte 38 marchés de gros des fruits et légumes, caractérisés par la commercialisation de près de 3,5 millions de tonnes par an de fruits et légumes, soit près de 30% de la production nationale, et par l’existence de marchés de petite, moyenne et grande tailles. A lui seul, celui de Casablanca, d’une capacité de 1 MT, représente le 1/3 de la production transitant par les marchés de gros.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles