Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Retrait d’argent des banques : 3,5 milliards DH sortis en une journée

05.08.2020 - 16:19

Pas d’inquiétudes parti-culières sur la stabilité du système financier national. Une confirmation faite par Bank Al Maghrib dans son supplément Covid-19 ayant venu accompagner le 7ème numéro du rapport sur la stabilité financière éla-boré conjointement par la Banque centrale, l’ACAPS et l’AMMC. Cette publication rendue publique lundi 3 août a passé en revue les princi-pales actions menées depuis le déclenchement de la crise sanitaire à ce jour. Un cap marqué par une forte mobi-lisation de l’ensemble des acteurs publics et privés pour soutenir l’économie nationale durant la période de confinement. L’engage-ment étant de réduire les pertes de revenu et de pro-duction tout en veillant à la préservation des fondamen-taux du secteur financier. Les autorités financières ont, dans ce sens, intensifié leur coordination pour assurer un suivi des indicateurs de risques et apporter des réponses adaptées et pro-portionnées. Parmi les prin-cipaux faits ayant marqué ce semestre est la forte pression sur le cash qui a été observée aux premiers jours du déclenchement de la crise sanitaire. La liquidité a été en effet l’un des prin-cipaux risques à palier en ce contexte exceptionnel. Cet enjeu a été rapidement levé et ce grâce aux mesures de politiques monétaire et prudentielle engagées par Bank Al Maghrib. En effet, la Banque centrale a été face à un défi de taille celui d’assurer l’approvisionne-ment suffisant en monnaie fiduciaire sur l’ensemble du territoire national.

Bank Al Maghrib a dans ce sens mené des actions en coordi-nation avec le secteur ban-caire et ce afin d’alimenter de manière continue les guichets automatiques ban-caires et de maintenir leur disponibilité au niveau élevé pour servir les citoyens en cette période difficile et assurer les aides sociales dans de bonnes conditions. «Les mouvements de retrait fiduciaire se sont amplifiés de manière très significative particulièrement après l’an-nonce de la période de confi-nement (troisième semaine de mars). Par la suite, l’aug-mentation de la circulation fiduciaire a été rythmée par les opérations récurrentes de distribution des aides sociales générant des sor-ties importantes en mon-naie fiduciaire», peut-on lire du supplément de Bank Al Maghrib. Pour répondre au volume des retraits de la clientèle, les sorties de mon-naie fiduciaire opérées par les banques auprès de Bank Al Maghrib sur la période allant du 02 mars au 26 juin 2020 ont été marquées par deux pics. Le premier a été observé le 18 mars à savoir au démarrage du confine-ment, date durant laquelle une sortie de l’ordre de 3,5 milliards de dirhams a été réalisée. Le deuxième pic a été observé le 21 mai avec une sortie d’argent liquides de 2,5 milliards de dirhams. «Pour faire face à cet enjeu de liquidité, l’action de Bank Al-Maghrib a été rapide, proportionnée et graduée au fur et à mesure de la

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles