Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Avec des hausses respectives de 10% et 4% de leurs chiffres d’affaires: Managem et la SMI réussissent leur semestre

06.08.2020 - 23:15

L’opérateur minier a réalisé de bons résultats semestriels et ce en dépit de la conjoncture actuelle marquée par la crise sanitaire.

La performance au rendez-vous pour Managem. L’opérateur minier a réalisé de bons résultats semestriels et ce en dépit de la conjoncture actuelle marquée par la crise sanitaire. On note dans ce sens une progression de 10% de son chiffre d’affaires qui s’est établi à 2,38 milliards de dirhams à fin juin 2020. Une évolution marquée principalement par la forte baisse des cours des métaux de base Zinc. Ils ont, en effet, fléchi de 27%, au moment où ceux du cuivre et du colbat ont reculé respectivement de 12% et 22%. Se référant à Managem, ces baisses ont été en partie atténuées par la hausse de 24% du cours de l’or. Autres éléments ayant contribué à la consolidation du chiffre d’affaires de Managem, on cite la hausse significative de la production de l’or.

Elle a marqué une progression de 23% au premier semestre et ce grâce à la montée en régime du projet d’extension de l’usine de traitement au Soudan. L’opérateur relève, par ailleurs, une amélioration de 7% des fondements de l’activité cuivre et ce grâce à la consolidation des productions des mines d’Oumjrane et Bleida. En parallèle, les productions d’argent ont accusé un repli de 12%. Il en est de même pour celles de Colbat ayant fléchi de 8% et de Zinc ayant marqué une baisse de 9%. Selon Managem, ces replis s’expliquent par les perturbations causées par la pandémie du Covid-19. Managem a, par ailleurs poursuivi sa stratégie de croissance au premier semestre de l’année.

Pour soutenir cet effort, l’opérateur a réalisé des dépenses d’investissement (CAPEX) de l’ordre de 1,36 milliard de dirhams en hausse de 71% par rapport aux six premiers mois de l’année 2019. «60% de ce montant ont été investis au cours du 1er semestre dans le projet aurifère TRI-K en Guinée dont la construction est à mi-chemin», apprend-on dans ce sens. L’endettement net de Managem s’est établi au premier semestre à 5,09 milliards de dirhams en consolidation de 930 millions de dirhams par rapport à fin 2019. Cette dette est marquée par l’effort d’investissement du Groupe pour accompagner les projets de développement en Afrique. Notons que la société minière d’Imiter (SMI), filiale de Managem, a également affiché un bon rendement au premier semestre.

La SMI a vu son chiffre d’affaires grimper de 4% atteignant les 440 millions de dirhams. Une performance tirée par le repli de 12% de la production d’argent conjuguée à l’amélioration du cours de l’argent et l’appréciation du taux de change du dollar. La SMI a, par ailleurs, réalisé au titre des six premiers mois de l’année des investissements de l’ordre de 88 millions de dirhams dont 36 millions de dirhams ont été consacrés aux travaux d’exploration. «La baisse enregistrée des CAPEX par rapport à la même période de l’année précédente s’explique par l’achèvement des travaux et le démarrage du projet de traitement des haldes», commente la filial à cet effet. La SMI a vu durant ce premier semestre son endettement en baisse de 50 millions de dirhams par rapport à la clôture de l’exercice 2019, grâce à la capacité d’autofinancement qui couvre largement les besoins de financement des investissements.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles