Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’activité portuaire en bonne santé malgré la crise

14.08.2020 - 10:24

Le trafic transitant par les ports grimpe à 6,3% à fin juillet 2020

L’activité portuaire ne semble pas être affectée par les effets de la Covid-19. A fin juillet 2020, elle affiche une croissance de 6,3% comparée à la même période de l’année dernière. En se référant aux indicateurs dévoilés par l’Agence Nationale des Ports (ANP), il ressort que le volume global du trafic transitant par les ports est de 54,7 millions de tonnes. Au seul mois de juillet, cette activité a atteint 7,3 millions de tonnes enregistrant un léger recul (0,8%) par rapport au mois de juillet 2019. Par port, il s’avère que les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 43 millions de tonnes constituant près de 78,6% du trafic des ports gérés par l’ANP. Dans le détail, le port de Casablanca concentre environ 32,5% du trafic global à fin juillet 2020 comptabilisant à ce titre le transit de 17,8 millions de tonnes sur cette période. Par rapport aux sept premiers mois de l’année dernière, le port de Casablanca est en quasi-stagnation (+0,8%).

Celle-ci est attribué d’une part à la forte hausse des importations des céréales (+36,8%) et des aliments de bétails (+24,3%) et d’autre part à la baisse du trafic des conteneurs en tonnage (-8,1%), des produits sidérurgiques (-21,6%) et des exportations du sel (- 90,3%). Pour sa part le port de Jorf Lasfar affiche un volume de 22,6 millions de tonnes à fin juillet 2020. « Le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 41,3% du trafic global. Par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une hausse de 9,9%, due principalement au fort rebond des exportations des engrais (+43,2%), des importations des céréales (+55%), de l’ammoniac (+29%) et du soufre (+20,8%) », précise l’ANP. Pour ce qui est du port de Safi, il compte un volume d’environ 4,8 millions de tonnes, soit une augmentation de 25,4% par rapport à la même période de l’année 2019. Cette croissance est dû notamment au fort rebond des importations du charbon (+353,4%), des céréales (75,5%) et des exportations des phosphates (+53,4%) et du gypse (+27,3%).

Le port d’Agadir affiche quant à lui, un volume de 3,6 millions de tonnes à fin juillet 2020. Sur cette période il est en augmentation de 14,1%, attribuée essentiellement à la hausse des importations des céréales (+60,7%) et des exportations du clinker (+39,7%). Concernant le port de Nador, il a atteint environ 2 millions de tonnes à fin juillet 2020 enregistrant une hausse d’activité de 9,6%. Cette progression résulte particulièrement de la hausse des importations des céréales (+241,7%) et du charbon & coke (+29,7%). S’agissant du port de Mohammedia, il s’avère qui est en baisse d’activité de 14,9% par rapport aux sept premiers mois de l’année 2019. A fin juillet 2020, il enregistre un volume de 2,6 millions de tonnes, selon l’ANP. De son côté, le port de Laayoune englobe un volume de 999.314 tonnes sur la même période. Le trafic de ce port est en baisse de 4,2% par rapport à la même période de l’année 2019.

Au niveau de l’activité des conteneurs dans les ports relevant de l’ANP, elle s’est chiffrée à 711.247 EVP (Equivalent Vingt Pieds) au cours des sept premiers mois de l’année 2020, soit en recul de 7,3%. En tonnage, cette activité a marqué aussi une baisse de 7,2% avec un volume de 6,9 millions de tonnes, précise la même source. Par nature de flux, les évolutions enregistrées font ressortir que les exportations sont en baisse de 5,4% avec un volume de 302.584 EVP. Les conteneurs vides à l’export ont enregistré un volume de 189.320 EVP (-9,2%), représentant ainsi 62,6% du trafic global des conteneurs à l’export. Pour ce qui des importations, on notera une baisse de 8,9% par rapport aux sept premiers mois de l’année 2018. Dans le même sens, l’activité cabotage a connu une diminution de 8%, en se chiffrant à 113.979 EVP.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles