Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Exécution de la loi de finances à fin juin 2020 : Plus de la moitié des ressources globales réalisée

18.08.2020 - 16:13

En ce qui concerne les charges totales, elles ressortent à 262,3 milliards de dirhams dont 126,3 milliards de dirhams de dépenses ordinaires du budget général.

L’exécution de la loi de finances dégage à fin juin un excédent des charges sur les ressources de 5,8 milliards de dirhams. Un chiffre relevé dans le rapport trimestriel sur l’exécution de la loi de finances publié lundi 17 août sur le site du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration. Cet excédent tient compte, en effet, d’un total de 53,4 milliards de dirhams d’emprunts et des amortissements de la dette de 30,4 milliards de dirhams.
Le document note par ailleurs un taux d’exécution de 56,2% des prévisions de la loi de finances en termes de ressources globales.

Ces dernières se sont chiffrées à 256,5 milliards de dirhams au premier semestre de l’année. Ces ressources sont constituées à hauteur de 125,5 milliards de dirhams de recettes ordinaires, et réalisées à hauteur de 48,9% par rapport aux prévisions de la loi de finances.
«Les recettes ordinaires se composent de recettes fiscales pour 81,8% et de recettes non fiscales pour 18,2%», peut-on lire dans ce sens.
Les recettes d’emprunts à moyen et long terme ont atteint, pour leur part, une valeur de 53,4 milliards de dirhams. Elles représentent à fin juin 20,8% des ressources globales de l’Etat et marquent un taux de réalisation de 54,9% des prévisions de la loi de finances.
«Le recours au marché des adjudications a représenté 88,4% à ce titre», indique-t-on à cet effet.

S’agissant des recettes des comptes spéciaux du Trésor (CST), elle représente près de 30% des ressources globales de l’Etat. Elles ont généré à fin juin une valeur de l’ordre de 76,8 milliards de dirhams, couvrant ainsi 76,6% des prévisions de la loi de finances.
Ne représentant que 0,3% des ressources globales de l’Etat, les recettes des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) ont atteint sur ladite période un montant de 813 millions de dirhams, marquant un taux de réalisation de 36,3% des prévisions de la loi de finances. En ce qui concerne les charges totales, ses prévisions ont été réalisées à hauteur de 52,6%. Les charges ressortent, ainsi, à 262,3 milliards de dirhams dont 126,3 milliards de dirhams de dépenses ordinaires du budget général.

Représentant 48,1% des charges totales, ces dépenses ont été réalisées à hauteur de 50,4%. Elles sont constituées pour 53% de dépenses de personnel. Par ailleurs, les dépenses d’investissement se sont élevées à 36,3 milliards de dirhams, soit 46,4% des prévisions. Les émissions des Comptes Spéciaux du Trésor ont été pour leur part réalisées à hauteur de 68,7% portant sur un total de 68,7 milliards de dirhams. Les amortissements de la dette se sont établis, quant à eux, à 30,4 milliards de dirhams, représentant 11,6% des charges et un taux de réalisation 45,1%.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles