Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les prix des légumes poursuivent leur baisse

23.08.2020 - 19:09
L’indice des prix à la consommation (IPC) s’est inscrit en baisse en juillet 2020 pour le quatrième mois consécutif, selon les chiffres publiés récemment par le Haut-commissariat au plan (HCP).
Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la consommation du mois de juillet 2020, le Haut-commissariat a indiqué que l’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois dernier, une baisse de 0,3% par rapport au mois précédent.
« Cette variation est le résultat de la baisse de 1,6% de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,5% de l’indice des produits non alimentaires », a expliqué cette institution publique en charge de la collecte, de la production et de l’analyse des informations économiques, démographiques et sociales au Maroc.
Pour rappel, en juin 2020, l’indice des prix à la consommation était ressorti en baisse de 0,3% par rapport au mois précédent, suite au repli de 1,3% de l’indice des produits alimentaires et à la hausse de 0,4% de l’indice des produits non alimentaires. Un mois plus tôt (mai), le Haut-commissariat attribuait la baisse de l’IPC de 0,2% à celle de 0,6% de l’indice des produits alimentaires et à la hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires.
Selon les derniers relevés, les baisses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2020 ont concerné principalement les «légumes» (8,6%), les «poissons et fruits de mer» (3,5%), le «lait, fromage et œufs» (0,9%), les «viandes» (0,7%) et les «huiles et graisses» (0,5%). 
Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des «carburants» qui ont grimpé de 6,9% durant la même période, selon les données rendues publiques par le HCP.
Quant aux baisses les plus importantes de l’IPC, elles ont été enregistrées à Oujda (1,1%), à Fès (0,7%), à Al Hoceima (0,6%), à Tanger (0,5%), à Casablanca, Kénitra et Settat (0,3%) et à Marrakech et Meknès (0,2%), a indiqué le Haut-commissariat, soulignant, en revanche, que des hausses ont été enregistrées à Béni Mellal (1,4%) et à Dakhla (0,5%).
A titre de comparaison, les baisses des produits alimentaires observées entre mai et juin 2020 avaient concerné principalement les «poissons et fruits de mer» (6,5%), les «légumes» (5,1%), les «viandes» (1,3%), les «huiles et graisses» (0,8%), le «café, thé et cacao» (0,7%) et le «lait, fromage et œufs» (0,2%). 
Soulignons, en ce qui concerne les produits non alimentaires, que la hausse avait concerné principalement les prix des «carburants» (8,1%), comme l’avait relevé l’institution publique dans une précédente note d’information.
S’agissant des baisses les plus importantes de l’IPC observées durant la même période, elles avaient été enregistrées à Al Hoceima (2,0%), à Tétouan et Safi (1,2%), à Béni Mellal (1,1%), à Marrakech et Errachidia (0,8%), à Fès (0,7%), à Settat (0,6%) et à Tanger et Guelmim (0,4%).
Rappelons, en revanche, que des hausses avaient été enregistrées à Meknès et à Rabat avec respectivement 0,2% et 0,1%, selon une note relative à l’indice des prix à la consommation du mois de juin 2020.
Comparé au mois de juillet de l’année précédente, le Haut-commissariat a indiqué que «l’indice des prix à la consommation a enregistré une baisse de 0,1% au cours du mois de juillet 2020», en raison de la baisse de l’indice des produits alimentaires de 1,1% et de la hausse de celui des produits non alimentaires de 0,5%. 
Pour les produits non alimentaires, il apparaît que les variations vont d’une baisse de 1,6% dans le «Transport» à une hausse de 3,1% dans l’«Enseignement», a relevé le HCP.
Dans ces cas, «l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu au cours du mois de juillet 2020 une stagnation par rapport au mois de juin 2020 et une hausse de 0,7% par rapport au mois de juillet 2019», a conclu le Haut-commissariat. 
» Source de l'article: liberation

Autres articles