Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

A la veille de ses assemblées annuelles : La BAD dresse le bilan de ses contributions en temps de Covid

26.08.2020 - 13:22

Mieux reconstruire l’Afrique après la pandémie de Covid-19.

Telle est la thématique choisie pour les assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) qui se tiendront virtuellement cette année les 26 et 27 août. A la veille de ce rendez-vous stratégique pour les économies africaines, la BAD passe en revue ses contributions durant cette crise sanitaire. «Depuis que la pandémie de Covid-19 a gagné le continent en début mars, l’Afrique a enregistré plus d’un million de cas confirmés d’infection au virus. La pandémie a durement frappé les économies de la région après la chute des prix des produits de base et les mesures de confinement imposées par les gouvernements ont entraîné la fermeture des frontières de nombreux pays du continent», indique la BAD dans une récente communication. Le soutien de la Banque africaine de développement en ce contexte particulier est indéfectible. L’engagement étant de permettre aux pays membres de la région de protéger leurs économies, leurs systèmes de santé et les moyens de subsistance de leurs populations contre les répercussions induites par la Covid-19 sur la santé publique et l’économie.

A cet effet, un mécanisme de réponse rapide a été mis en place depuis le mois d’avril lequel est doté d’un montant maximum de 10 milliards de dollars. Cet outil a pour objectif d’apporter un soutien flexible aux opérations souveraines et non souveraines en Afrique. Se référant à la BAD, 2,29 milliards de dollars de fonds de ce mécanisme ont été approuvés, en date du 20 août, pour les pays membres de la banque. La BAD confirme, par ailleurs, le décaissement de 1,186 milliard de dollars supplémentaires en faveur des pays membres du Fonds africain de développement, avec des approbations en cours. La Banque africaine de développement rappelle, également, avoir mobilisé en mars dernier un montant record de 3 milliards de dollars, et ce lors de l’introduction de son emprunt obligataire social «Combattre la Covid-19» à la Bourse de Londres. Malgré le contexte de crise, la BAD a réussi à préserver sa solidité financière et a pu franchir des étapes majeures. Un effort reconnu à l’échelle internationale.

Citons en exemple la notation positive de Standard&Poor’s ayant confirmé la note AAA de l’institution assortie d’une perspective stable. Il est à rappeler que les priorités de l’ordre du jour des assemblées annuelles de la BAD qui démarreront dans deux jours seront le Dialogue des gouverneurs et l’élection du président de l’institution. Le président en exercice, Akinwumi Adesina, est le seul candidat en lice pour un nouveau mandat quinquennal. De même, les gouverneurs devraient recevoir des informations sur l’évolution des diverses activités de la Banque depuis l’édition 2019.

Ces informations sont relatives à la septième augmentation générale du capital de la banque, approuvée lors du Conseil des gouverneurs du 31 octobre 2019 et ayant permis d’accroître d’un montant historique le capital de la banque passant de 115 milliards de dollars à 208 milliards de dollars.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles