Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Branchements en eau potable : 500 systèmes d’approvisionnement à la loupe

02.09.2020 - 22:21

Pour sécuriser son accès dans le monde rural d’ici 2027

Le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau planche sur la sécurisation de l’alimentation en eau potable pour les populations rurales. Cette démarche va couvrir 500 systèmes d’approvisionnement en eau potable dans les 12 régions du Maroc. L’objectif serait d’arriver à assurer une alimentation en eau durable et sécurisée, même en période de sécheresse, de tenir compte de la pérennisation des systèmes d’approvisionnement en eau potable (SAEP) existants et futurs, de capitaliser sur les acquis et de coordonner l’ensemble des actions engagées ou programmées. L’étude lancée vise en premier lieu à connaître la situation actuelle des systèmes d’AEP de toutes les localités rurales, en tenant compte de la disponibilité des ressources en eau, mettre en place un système de suivi de l’AEP rurale et élaborer des programmes de mise à niveau et d’alimentation en eau durable de ces localités. Ce projet permettra dans cette perspective de sécuriser l’accès à l’eau potable pour les populations rurales d’ici 2027. Les détails.

Etat des lieux
L’accès à l’eau potable dans le monde rural a franchi des étapes importantes depuis plusieurs années déjà. En effet, le démarrage du programme d’approvisionnement groupé en eau potable des populations rurales (PAGER) a permis de déployer des efforts considérables pour l’amélioration de l’accès à ce service. Dans ce sens, le taux d’accès à l’eau portable est passé de 14% à la fin de 1994 à 97,4% à fin 2019. En revanche, des vulnérabilités ont été décelées dans l’alimentation en eau potable des populations rurales suite aux différentes évaluations effectuées. Le rapport de synthèse de l’étude de diagnostic de l’AEP du monde rural au Maroc, réalisé par l’ONEP avec l’appui de la FAO en 2005, a démontré par exemple que le taux d’accès est de 61% (13% réalisé par l’ONEE/Branche Eau et 48% par les autres opérateurs essentiellement sous forme de point d’eau aménagé (PEA)). Il s’avère également que 24% de la population ayant accès à l’eau est alimentée par des systèmes connaissant des perturbations de fonctionnement.
De même, l’étude d’évaluation de la mise à niveau des Systèmes d’approvisionnement en eau potable (SAEP) en milieu rural réalisée, entre 2011 et 2014, a également fait état des difficultés liées à ces systèmes. Elle revient avec presque le même constat : 28% de la population ayant accès à l’eau potable a des systèmes d’approvisionnement en eau potable connaissant des dysfonctionnements.

Anticiper les problèmes relatifs à la disponibilité des ressources en eau
Selon le programme national pour l’approvisionnement en eau potable 2020-2027, des perturbations d’approvisionnement en eau en milieu rural ont été enregistrées durant les années sèches en 2017, 2018 et 2019. Elles ont concerné près de 6.000 localités rurales, réparties sur 753 communes, dans 60 provinces, et abritant plus de 2 millions d’habitants. «Il y a également lieu de signaler qu’il n’existe pas de système de suivi de l’AEP en milieu rural permettant de prévoir et d’anticiper les problèmes, en particulier ceux relatifs à la disponibilité des ressources en eau, et par conséquent planifier et programmer à temps les actions, pertinentes et optimisées, en mesure de remédier au manque d’eau», indique le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau précisant que les actions menées en urgence lors des périodes de sécheresses et des crises de pénuries d’eau coûtent cher à la collectivité et restent souvent conjoncturelles et non durables.

Sécurisation de l’accès en eau potable : Priorité nationale
Afin d’améliorer l’accès à l’eau potable dans le milieu rural, le Programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027 et le Plan national de l’eau 20-50 ont mis en avant le renforcement et la sécurisation de l’AEP dans ces parties du pays comme une priorité nationale. Ils recommandent ainsi de poursuivre les efforts pour brancher la population rurale aux systèmes de distribution d’approvisionnement en eau potable sécurisés à partir de projets structurants, mettre à niveau les systèmes d’approvisionnement en eau potable défaillants, améliorer progressivement le taux de branchement individuel, et de professionnaliser la gestion en vue de pérenniser les systèmes d’approvisionnement en eau potable. La tutelle prévoit que d’ici 2027, les programmes lancés seront poursuivis et d’autres seront lancés pour qu’à l’achèvement de leur réalisation, la totalité de la population rurale soit branchée à des systèmes structurants d’approvisionnement en eau potable.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles