Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Crédit Agricole : 89 MMDH de crédits distribués au 2ème trimestre 2020

07.09.2020 - 16:16

Lutte contre la Covid-19, soutien à l’agriculture, participation à la relance économique…

Au 2ème trimestre 2020, les indicateurs d’activité du Groupe Crédit Agricole (GCAM) affichent une croissance notable. Sur cette période, la banque enregistre un encours de crédits distribués atteignant 89 milliards de dirhams contre 83,7 milliards de dirhams au 30 juin 2019, soit une augmentation de 6,4%. Dans le même sens, il s’avère que le GCAM porte l’encours de l’épargne mobilisée à 86,7 milliards de dirhams, soit une hausse de 2,9% comparativement à la même période de l’année passée où ledit encours ressortait à 84,3 milliards de dirhams, selon une récente communication financière de la banque. Du côté du Produit net bancaire du Groupe Crédit Agricole du Maroc, celui-ci s’établit à 2,1 milliards de dirhams à fin juin 2020, en augmentation de 9% par rapport à la même période de l’année 2019. Cette évolution est attribuée à une augmentation combinée de la marge sur commissions et de la marge d’intérêt, précise la même source.
Concernant le Produit net bancaire social, il est en croissance de 12% par rapport à fin juin 2019. «Cette variation est essentiellement liée à la bonne tenue des marges d’intérêt, sur commissions et des activités de marché», relève le management du Groupe Crédit Agricole du Maroc. Par ailleurs, le périmètre de consolidation du GCAM s’est élargi au second trimestre 2020, suite à la prise de participation par le Groupe CAM de 40% de la société de microfinance «Atlantic Micro Finance For Africa Sénégal» (AMIFA). Cette participation a été réalisée dans le cadre de la convention de partenariat entre le Groupe CAM et le Groupe BCP pour la mise en place d’un dispositif de financement pour l’accompagnement de la petite agriculture et du milieu rural au Sénégal.
Engagement dans la lutte contre la Covid-19

Dans ce contexte de crise sanitaire, la banque se dit impliquée dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Cet engagement du Groupe Crédit Agricole du Maroc a accompagné la distribution des aides de l’État en faveur des personnes impactées par la crise à travers les agences et les GAB avec notifications des bénéficiaires. La banque explique que ses agences mobiles ont démontré leur efficacité pour atteindre les populations rurales ciblées dans les zones les plus enclavées de façon rapide et sécurisée. La lutte contre la Covid-19 s’est également effectuée au niveau de l’entreprise avec la réduction du risque de contamination dont le Groupe a fait une priorité. Il a adopté diverses mesures préventives, notamment la sensibilisation du personnel et de la clientèle aux risques liés à la propagation du virus et aux précautions à adopter comme la désinfection quotidienne des locaux, l’augmentation du volume horaire des prestations de nettoyage et de gardiennage, ou encore la réduction de l’utilisation de papier.

Relance économique

Dans le cadre de la relance économique, la contribution de la banque au niveau national accompagne et renforce la mise en œuvre de «Damane Relance» et «Damane Oxygène». Ainsi, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a procédé au lancement de deux produits «CAM Relance» et «CAM Relance TPE», destinés aussi bien au monde rural qu’au milieu urbain et ce, pour soulager la trésorerie des entreprises et leur permettre de redémarrer ou de poursuivre leurs activités.

Appui à l’agriculture et au monde rural

Durant cette période, le soutien à l’agriculture et au monde rural a continué. «Fidèle à son engagement envers le monde rural, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a mis en œuvre des dispositifs spécifiques pour faire face à l’impact du déficit pluviométrique de la campagne agricole en cours ; et ce en procédant au traitement de l’endettement des petits agriculteurs pour leurs échéances à venir», affirme la banque ajoutant qu’elle a aussi proposé le renouvellement des lignes de crédit de la clientèle importatrice de blé et d’aliments de bétail.
L’appui apporté par le GCAM s’est également illustré à travers le déblocage de la première tranche de 30 millions d’euros de la ligne de crédit accordée par l’Agence française de développement (AFD) pour le financement des investissements d’exploitations agricoles et d’unités agro-industrielles en zone rurale.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles