Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les chefs d’entreprises restent optimistes

09.09.2020 - 01:07

La production industrielle s’améliore, les carnets de commandes en baisse

En dépit de la conjoncture exceptionnelle que vit le Maroc actuellement, l’activité industrielle s’améliore de mois en mois. En attestent les derniers indicateurs de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de juillet 2020. Ainsi, la production aurait enregistré une hausse, avec un Taux d’utilisation des capacités (TUC) qui se serait accru à 67% après s’être établi à 64% en juin. Du côté des ventes, elles auraient augmenté aussi bien sur le marché local qu’étranger, indique la même source. Par ailleurs, les commandes sont en baisse. Il s’avère ainsi que le carnet de commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale. «Par branche d’activité, la production et les ventes auraient connu une hausse dans l’ensemble des branches à l’exception de la «chimie et parachimie» où les ventes auraient stagné. S’agissant des commandes globales, leur recul traduit celui de toutes les branches d’activité hormis le «textile et cuir» et la «mécanique et métallurgie» où elles auraient progressé», précise Bank Al-Maghrib ajoutant que le carnet de commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale dans toutes les branches. En termes de perspectives, les patrons s’attendent à une augmentation de la production et une stagnation des ventes pour les trois prochains mois. En revanche, 34% des chefs d’entreprises avouent manquer de visibilité sur l’évolution future de la production et 43% pour ce qui est des ventes.

L’agroalimentaire en forme

Le secteur de l’agroalimentaire respire la santé. La production aurait progressé au 7ème mois de l’année 2020 avec un taux d’utilisation des capacités qui se serait établi à 71%. La même dynamique a été observée au niveau des ventes. Celles-ci auraient connu une croissance, reflétant la progression des ventes sur le marché local alors que les expéditions à l’étranger sont par contre en recul. Pour ce qui est des commandes, elles sont en baisse et le carnet est à un niveau inférieur à la normale. Les patrons anticipent une stagnation de la production et des ventes. Ils sont 44% à déclarer ne pas avoir de visibilité sur l’évolution future de l’activité.

Textile et cuir : Dynamique des exportations

La production dans le «textile et cuir» a été marquée par une augmentation dans toutes les sous-branches au mois de juillet, à part l’industrie textile où elle aurait plutôt stagné, indique ladite enquête. A cet effet, le taux d’utilisation des capacités se serait établi à 45%. Concernant les ventes, elles se seraient accrues dans l’ensemble des sous-branches. Ainsi, les expéditions à l’étranger seraient en croissance alors que les ventes sur le marché local seraient en baisse. Du côté des commandes, elles se seraient accrues dans l’ensemble des sous-branches à l’exception de l’industrie textile où elles auraient baissé. Le carnet de commandes se serait situé, toutefois, à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, les patrons anticipent un accroissement de la production et des ventes. Il en ressort que 47% d’entre eux se disent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 58% pour ce qui est des ventes.

Production en hausse de 72% pour la branche «chimie et parachimie»

Dans la «chimie et parachimie», la production aurait progressé d’un mois à l’autre. Ainsi, le taux d’utilisation des capacités est en hausse de 72% en juillet 2020. S’agissant des ventes, elles auraient connu une stagnation, résultat d’une hausse sur le marché étranger et d’un recul sur le marché local. «Les commandes se seraient repliées, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale», indique la même source ajoutant que pour les trois mois à venir, les industriels prévoient une croissance de la production et une stagnation des ventes. Au mois de juillet 2020, la production de la branche «mécanique et métallurgie» serait en augmentation. De ce fait le taux d’utilisation des capacités est de 58%. Concernant les ventes, celles-ci auraient connu une hausse aussi bien sur le marché local qu’étranger. Les commandes se seraient accrues, avec un carnet de commandes situé à un niveau inférieur à la normale. En matière de perspectives, les chefs d’entreprises anticipent une hausse de la production.
A cet égard, 42% des entreprises se disent ne pas avoir de visibilité sur l’évolution future de la production et 75% pour ce qui est des ventes. Quant à l’«électrique et électronique», l’enquête fait état d’une production et des ventes en augmentation. Le taux d’utilisation des capacités est en hausse de 67%, selon les mêmes indicateurs. Enfin, les industriels de la branche anticipent un recul de la production et des ventes durant les trois prochains mois.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles