Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’ activité s ’ améliore progressivement dans l’industrie

09.09.2020 - 23:06
L’ activité s’améliore dans l’industrie. Selon lesrésultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib (n°163) au titre du mois de juillet, l’activité industrielle a connu une amélioration dans la majorité des branches d’activité. Aen croire la banque centrale,«la production aurait enregistré une progression, avec un taux d’utilisation des capacités (TUC) qui se serait accru à 67% aprèss’être établi à 64% en juin». Concernant l’évolution des ventes observées au septième mois de l’année en cours, les données recueillies montrent qu’elles «auraient progressé aussi bien sur le marché local qu’étranger», a indiqué BankAlMaghrib soulignant toutefois une baisse des commandes alors que «le carnet des commandesse seraitsitué à un niveau inférieur à la normale». Par branche d’activité, l’enquête mensuelle de conjoncture de la banque centrale indique une augmentation de la production et des ventes dans l’ensemble des branches à l’exception de la «chimie et parachimie» où les ventes auraient connu une stagnation. Dans sa note, Bank Al-Maghrib estime que le recul observé au niveau des commandes globales traduit celles de toutesles branches d’activité hormis le «textile et cuir» et la «mécanique et métallurgie» où elles auraient progressé. Poursuivant l’analyse des résultats de son enquête, BAM relève en outre que le carnet des commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale dans toutes les branches. La même source révèle, par ailleurs, que «pour les trois prochains mois, les patrons anticipent une hausse de la production et une stagnation des ventes», notant cependant que 34% d’entre eux déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 43% pour ce qui est des ventes. En détail, on notera qu’en juillet dernier, la production de la branche «agroalimentaire» aurait progressé et le TUC se serait établi à 71%. Quand bien même les expéditions à l’étranger accuseraient un recul, les ventes auraient connu une hausse suite à la progression des ventes sur le marché local. Alors que les commandes auraient baissé, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. «Pour les trois prochains mois, les chefs d’entreprises s’attendent à une stagnation de la production et des ventes», constate BAM relevant toutefois que 44% des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de l’activité. Concernant la production de la branche «textile et cuir» en juillet, il ressort de l’enquête qu’elle aurait enregistré une hausse dans toutes les sous-branches à l’exception de l’«industrie textile» où elle aurait plutôt stagné. Le TUC se serait établi ainsi à 45%. Selon Bank Al-Maghrib, «les ventes se seraient accrues dans l’ensemble des sous-branches. Par destination, les expéditions à l’étranger auraient progressé, tandis que les ventes sur le marché local se seraient repliées». La banque centrale note également une hausse des commandes qui se seraient accrues dans l’ensemble des sous-branches hormis l’«industrie textile» où elles auraient baissé. Alors que le carnet des commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale. Bien qu’ils anticipent un accroissement de la production et des ventes pour les trois prochains mois, 47% des patrons déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 58% pour ce qui est des ventes. Dans la «chimie et parachimie», les résultats de l’enquête indiquent que «la production aurait progressé d’un mois à l’autre et le TUC se serait amélioré de 7 points de pourcentage à 72%». Alors que les ventes auraient connu une stagnation, en raison de la hausse sur le marché étranger et de la baisse surle marché local, les commandesse seraient pour leur part repliées, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. A noter que les industriels de cette branche pronostiquent une hausse de la production et une stagnation des ventes pour les trois mois à venir. S’agissant de la branche «mécanique et métallurgie», l’enquête révèle que la production aurait augmenté, le TUC se serait situé à 58%, les ventes auraient connu une hausse aussi bien surle marché local qu’étrangertandis que les commandes se seraient accrues, avec un carnet des commandes quise seraitsitué à un niveau inférieur à la normale, relève la banque centrale. A souligner que «pour les trois prochains mois, les chefs d’entreprise s’attendent à une hausse de la production, mais que 42% des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 75% pour ce qui est des ventes. Enfin, s’ils affirment que la production et les ventes auraient augmenté et que le TUCaurait progressé à 67%, les industriels de la branche «électrique et électronique» estiment que les commandes auraient connu une baisse, avec un carnet des commandes quise seraitsitué à un niveau supérieur à la normale. Pour les trois prochains mois, ils disent s’attendre à une baisse de la production et des ventes. 
» Source de l'article: liberation

Autres articles