Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Campagne santé cameline : Plus de 100.000 camelins traités

11.09.2020 - 13:36

Organisée par la Fondation Phosboucraa

Plus de 100.000 camelins ont été traités lors du programme «Campagne santé cameline» organisée par la Fondation Phosboucraa et qui a sillonné toutes les provinces du Sud depuis 2015.
Dans un rapport publié sur sa plateforme, la Fondation Phosboucraa souligne que grâce à cette initiative, elle a pu apporter un soutien à des milliers d’éleveurs de camelins, en fournissant des conseils et de la formation aux éleveurs, en donnant aux agriculteurs de nouvelles techniques agricoles et des solutions innovantes, et en fournissant des traitements et des vaccins à leur bétail.

En effet, consciente de l’importance du secteur camelin dans le développement socio-économique des régions du Sud, la Fondation Phosboucraa s’est toujours investie dans le soutien des éleveurs et ce depuis 2015. A date d’aujourd’hui, les campagnes de santé cameline menées par la Fondation et ses partenaires ont permis de traiter plus de 100.000 camelins.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre du soutien constant apporté par le Groupe OCP et ses Fondations au Plan Maroc Vert. Elle a été organisée en partenariat avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime ainsi que les Chambres d’agriculture, les organisations professionnelles basées dans les provinces du Sud, et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

La Fondation a également lancé la «Caravane Agricole Phosboucraa» qui s’adresse aux petits éleveurs et agriculteurs des régions traversées, afin de leur apporter l’expérience et le savoir-faire de différents experts et partenaires du Groupe OCP. Cette dernière a permis l’accompagnement, la sensibilisation et la formation des petits éleveurs-agriculteurs de la filière cameline et a assuré un accompagnement complet en matière de conduite de l’élevage et de valorisation des produits du dromadaire.

L’élevage camelin au Maroc joue un rôle socio-économique important dans l’économie des zones sahariennes et pré-sahariennes. En effet, 70% des populations locales vivent de ce secteur qui représente effectivement leur source principale de revenus. Les dromadaires sont une composante essentielle du patrimoine des provinces du Sud marocain. De plus, les productions du dromadaire sont très variées : on peut l’exploiter pour son lait, sa viande, sa laine ou en qualité d’animal de bât. Les races existantes au Maroc et qualifiées de type «Sahraoui» sont la race «Guerzni» de petite taille et de faible production laitière, la race «Marmouri» de taille moyenne et de bonne production laitière et la race «Khouari».

Par ailleurs, et vu son importance, cette filière a bénéficié depuis longtemps d’un appui et d’un encadrement de l’Etat. Cette filière est l’une des composantes majeures du Plan Maroc Vert dans ces régions et bénéficie également d’autres programmes initiés dans cette partie du Royaume.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles