Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

«Madaëf Eco6», un booster de l’entrepreneuriat touristique

29.09.2020 - 10:06

Une initiative ouverte aux porteurs de projets, artisans, startups et TPME

Les acteurs du tourisme national multiplient les initiatives pour redonner vie à ce secteur fortement touché par la crise sanitaire. La dernière en date est celle émanant de Madaëf, société marocaine d’investissement touristique. La branche Tourisme du Groupe CDG lance un programme ayant pour orientation principale la dynamisation de l’entrepreneuriat et le développement des écosystèmes autour de ses grands projets et destinations touristiques. «A travers ce programme innovant, Madaëf vient déployer une approche pragmatique pour la promotion d’initiatives d’entrepreneuriat et d’actions à fort effet d’entrainement sur les écosystèmes touristiques», peut-on relever de cette entité qui intervient sur toute la chaîne de valeur touristique allant de l’aménagement et développement jusqu’à l’exploitation d’actifs.

Une complémentarité de métiers qui confère à Madaëf la capacité de développer des synergies communes à son portefeuille et d’axer son intervention sur la performance et la création de valeur. Madaëf compte à son actif 34 établissements hôteliers en exploitation et 7 en développement, soit 15.000 lits en exploitation et 4.120 en cours de développement. La société dispose de 10 parcours de golfs opérationnels et 14 enseignes hôtelières internationales partenaires. Les investissements réalisés par cette entité s’élèvent à 12 milliards de dirhams.

L’inclusion sociale, le développement durable et l’innovation au cœur du dispositif

Baptisée «Madaëf Eco6», cette initiative est ouverte à tous les porteurs de projets, artisans, startups et TPME qui souhaitent s’installer durablement au sein des destinations touristiques. Une attention particulière sera accordée, dans ce sens, aux dimensions d’inclusion sociale, de développement durable et d’innovation. Le programme est, également, ouvert aux projets d’animation touristiques, aux concepts innovants qui promeuvent l’artisanat local et les produits du terroir ainsi que les projets porteurs de solutions technologiques, de développement durable ou plus généralement de services destinés aux touristes, aux stations et unités hôtelières et golfiques installées. Se référant à Madaëf, ce programme s’inspire des meilleures pratiques internationales en termes de stimulation de l’entrepreneuriat. Ce dispositif veille, par ailleurs, à maximiser la production de synergies. A cet effet, une panoplie de partenariats a été scellée avec les différentes entités du Groupe CDG. Il s’agit de la CIH Bank, Finéa, CDG Invest et l’Université internationale de Rabat.

D’autres acteurs publics se sont joints à cette initiative. Citons en l’occurrence la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), l’Initiative nationale pour le développement humain INDH, l’Office du développement de la coopération (ODCO) ainsi que les autorités locales et les relais locaux.

6 éditions et 6 plateformes dans le pipe

Le programme «Madaëf Eco6» sera décliné en 6 éditions. «La participation à ce programme se fera à travers des appels à projets qui débuteront le 6 octobre 2020 par la «Taghazout Bay Edition», qui sera initiée par la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST), suivie par les éditions de Saïdia Resorts, Madaëf Golfs, Al Hoceima, Tamuda Bay puis Fès», explique Madaëf à ce propos. Et de préciser que «les entreprises sélectionnées accéderont à une offre d’accompagnement spécialement conçue et adaptée pour garantir la réussite de leurs projets». Cette offre sera, en effet, articulée autour de six plateformes. La première plateforme porte sur l’accompagnement professionnel encadré par une équipe d’experts en entreprenariat et stratégie. La deuxième concerne l’accès aux marchés à une première commande pouvant aller jusqu’à 500.000 dirhams et à la centrale de référencement des fournisseurs de Madaëf «synerg’eaz», permettant, ainsi, une visibilité auprès d’une cinquantaine d’unités hôtelières et golfiques à l’échelle nationale.

Le programme favorise, par ailleurs, l’accès à une infrastructure dédiée au sein des stations à des tarifs avantageux (locaux commerciaux, espaces de co-working et, dans certains cas, des espaces de co-living). Pour ce qui est du financement, l’accès est ouvert à des crédits bancaires négociés jusqu’à 5 millions de dirhams, à des subventions de partenaires ou encore à des solutions de fonds propres destinées aux entreprises les plus innovantes. La 5ème plateforme se veut un fast track de facilitation des circuits administratifs alors que la dernière se présente comme étant un pass-club permettant l’accès à des services aux entreprises à des tarifs préférentiels.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles