Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Bénéficiant de l’appui du CTPES : Les jeunes entrepreneurs solidaires résilients à la Covid

12.10.2020 - 13:06

Le planning des formations est resté inchangé, et ce malgré la restriction de mobilité imposée par l’état d’urgence sanitaire. La digitalisation des process a joué un important rôle dans cette dynamique.

Le modèle promu par le Centre des très petites entreprises solidaires (CTPES) porte ses fruits, notamment en cette conjoncture particulière. A l’heure où les très petites entreprises étaient contraintes de suspendre leurs activités des suites des aléas de la crise sanitaire, celles accompagnées par le Centre ont affiché une résilience. Et pour cause : l’esprit de solidarité autour duquel le CTPE articule son intervention a permis aux jeunes entrepreneurs bénéficiaires de maintenir la même cadence de production. Il existe, en effet, une complémentarité entre les dizaines d’entrepreneurs incubés dans le Centre. Chose qui a permis de créer une synergie en ce temps de crise. «Le CTPES prône en effet l’émergence d’une génération d’entrepreneurs solidaires. Nous avons pu mesurer davantage cet esprit de solidarité et d’entraide dès le déclenchement de la crise sanitaire», explique Youssef Errami, directeur du CTPES.

Des synergies se tissent…

La crise sanitaire a, en effet, challengé ces jeunes entrepreneurs. Ce cap est déterminant pour eux dans la mesure où ils ont pu évaluer leur capacité à résister aux chocs qui peuvent éventuellement surgir sur leur chemin. Pari réussi. Les jeunes entrepreneurs solidaires, tels qu’ils sont qualifiés par le centre, ont fait preuve d’agilité face à la Covid-19. «Il faut dire que la majorité des bénéficiaires du Centre n’a pas chômé durant la période du confinement. La plupart d’entre eux ont adapté leurs activités au contexte actuel», souligne M. Errami. Et d’illustrer : «Ceux qui opèrent dans le textile se sont mis à la conception de masques de protection. Les forgerons ont innové en créant des barres de musculation. Quant à ceux qui ont été vraiment contraints de suspendre leurs activités, ils ont rejoint les ateliers de leurs confrères pour leur prêter main forte afin de continuer de travailler ensemble en ces temps difficiles»,

La cadence d’accompagnement maintenue

Au-delà de l’incubation des jeunes entrepreneurs, le Centre engage plusieurs programmes d’accompagnement visant à sensibiliser les jeunes porteurs de projets à l’entrepreneuriat. Le planning des formations est resté inchangé, et ce malgré la restriction de mobilité imposée par l’état d’urgence sanitaire. La digitalisation des process a joué un important rôle dans cette dynamique. La transition numérique engagée par le CTPES depuis 2019 lui a permis de maintenir son activité dans ce contexte pandémique. «Grâce à l’outil digital nous avons préservé la cadence de notre accompagnement et la poursuite des programmes sur lesquels nous nous sommes préalablement engagés avec nos partenaires institutionnels», indique le directeur du CTPES. Le maintien de l’accompagnement en cette phase a été porté par la plateforme e-learning du Centre. Cette solution favorise la formation à distance aussi bien des jeunes entrepreneurs que des chargés de projets et des formateurs internes. La plateforme permet également de dispenser des formations individualisées 7j/7 et 24h/24. De même, la plateforme offre un accès à des formations et webinaires en temps réel ainsi qu’à des Mooc et à une bibliothèque numérique. Cette solution permet en outre aux bénéficiaires de télécharger leurs attestations à la fin de chaque parcours de formation.

255 jeunes entrepreneurs solidaires accompagnés

Notons que le CTPES, structure relevant de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et initiée en 2015 parmi les mécanismes de lutte contre la pauvreté par l’inclusion socioprofessionnelle, a pour mission principale d’accompagner les jeunes porteurs de projets en situation de précarité désirant concrétiser leur acte d’entreprendre. Près de 255 porteurs de projets, dont 46% de femmes ont, à ce jour, bénéficié des outils d’accompagnement proposés. On note également 166 entreprises incubées, 54 en post-incubation et 77 TPE accompagnées hors centre. Le Centre TPES oriente son intervention autour de quatre domaines. Citons à cet effet la sensibilisation et la diffusion de l’esprit entrepreneurial, l’accompagnement de proximité et le suivi personnalisé des jeunes entrepreneurs solidaires, le renforcement de capacité ainsi que l’appui financier et logistique. Dès qu’ils ont franchi le centre, les jeunes entrepreneurs solidaires bénéficient des différentes sessions de formations afin de les sensibiliser à l’entrepreneuriat. Une fois le jeune porteur de projet sélectionné, un suivi personnalisé s’installe afin de lui offrir un accompagnement pointu qui répond à ses besoins spécifiques. Cet accompagnement démarre de la phase pré-création pour s’étendre à la phase post-incubation. Il est à souligner que le CTPES a pu en cinq ans d’existence gagner en notoriété. Il a étendu sa couverture territoriale de la région de Casablanca-Settat à la région de Fès-Meknès, et a gagné la confiance des partenaires et institutionnels nationaux et internationaux. Le Centre fait partie intégrante du Programme d’insertion par les activités économiques (PIAE) activé en 2016 par la Fondation au niveau national.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles