Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Suite à un partenariat quadripartite : La SIE lance un projet de performance énergétique pour les mosquées

14.10.2020 - 13:06

Optimiser la consommation de l’énergie est un enjeu environnemental majeur à l’heure actuelle.

C’est dans ce sens que la Société d’ingénierie énergétique – SIE (ou Super Esco d’Etat) vient d’annoncer la signature d’une convention interministérielle en vue de réaliser des projets d’efficacité énergétique en faveur des mosquées au Maroc. Pour y parvenir, plusieurs départements ministériels font partie de ce projet. En effet, cette initiative englobe le ministère des habous et des affaires islamiques, le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, et le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement. «Cette convention-cadre repose sur la volonté des parties prenantes d’intégrer l’utilisation de solutions d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables au profit des mosquées du Maroc à travers la concrétisation de plusieurs projets sur l’ensemble du territoire national.

Ces derniers consistent à implémenter des mesures d’efficacité énergétique et à assurer la maintenance des installations suivant le cadre des marchés concernés», indique la Société d’ingénierie énergétique dans un récent communiqué ajoutant que les projets devront assurer la réhabilitation des systèmes en place, l’amélioration de l’efficacité des équipements ainsi que le contrôle accru de la consommation desdites installations. La SIE se charge dans le cadre de son nouveau positionnement de la publication des différents appels d’offres. Ainsi, le premier est en cours de préparation et sera bientôt lancé afin de sélectionner les prestataires qui devront opérer sur les premiers lots de mosquées. Cet appel d’offres a pour objectif la mise à niveau énergétique et l’amélioration de la performance énergétique des mosquées de plusieurs régions du Maroc, en particulier celle de Marrakech-Safi, Fès-Meknès, Laâyoune-Sakia El Hamra, Casablanca-Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Il s’agit d’un ensemble de projets qui aident au soutien des petites et moyennes entreprises, ainsi qu’au développement des auto-entrepreneurs du secteur de l’efficacité énergétique. Cela permettrait de contribuer également à la création d’emplois directs et indirects avec un transfert de savoir-faire. Sur le plan écologique et environnemental, ces projets participent à la réduction de la consommation d’électricité, et par conséquent à la diminution de la dépendance aux énergies fossiles comme à celle des émissions de gaz à effet de serre, fait savoir la même source.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles