Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Al Omrane joue la carte de l’innovation

16.10.2020 - 16:12

Conscient du rôle qu’elle pourrait revêtir dans la dynamique du secteur

A l’heure où les différents acteurs prônent l’innovation comme levier de relance, Al Omrane a été avant-gardiste sur ce point. Avant même le déclenchement de la crise sanitaire, le Groupe a fait de l’innovation son cheval de bataille. Une orientation qui lui permet de suivre les mutations du marché et répondre à une demande toujours aussi accrue en mettant à sa disposition un habitat adapté sur le plan environnemental et financier. «Face aux différents défis que connaît notre pays, notre Groupe a vite vu l’intérêt majeur de promouvoir l’innovation à travers le renforcement de la recherche & développement. D’ailleurs, le Groupe se dit conscient du rôle que pourraient jouer l’innovation et la recherche & développement dans la dynamique du secteur de l’habitat d’une manière générale, et en regardant particulièrement nos missions relatives à la production de l’habitat et l’aménagement urbain», apprend-on de Badre Kanouni, président du directoire d’Al Omrane.

La feuille de route d’Al Omrane pour l’innovation et la recherche & développement remonte à 2018. Le Groupe a procédé, une année après, à la création d’une nouvelle entité dédiée ayant pour mission d’assurer le pilotage des projets de recherche & développement ainsi que la veille technique et technologique des matériaux et procédés de construction innovants. Pour renforcer son action, le Groupe a réalisé des rapprochements stratégiques avec des instances spécialisées dans le domaine de l’innovation.
Citons à cet effet le partenariat de recherche académique conclu en 2019 avec le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), suivi en 2020 du partenariat scellé avec l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) portant sur la recherche appliquée.

Peu de temps après leur conclusion, ces partenariats semblent porter leurs fruits. En témoigne le lancement de l’appel à projets «Omraninnov» qu’Al Omrane initie conjointement avec le CNRST. Les deux parties entament actuellement la phase finale de l’évaluation des projets soumis et qui seront financés et accompagnés dans les quelques années à venir par Al Omrane. Le partenariat avec IRESEN a été couronné par la concrétisation d’une convention spécifique quelques mois après la convention-cadre pour le développement de 4 projets pilotes de logement social durable et abordable.

Ces projets intègrent des approches architecturales et techniques innovantes. Ils devraient être généralisés ultérieurement par zone ou par ensemble de zones climatiques.
Al Omrane et IRESEN sont en ce moment en phase de développement de la stratégie d’efficacité énergétique et simulations. En parallèle, les cellules d’Al Omrane œuvrent dans l’identification de matériaux et procédés innovants à l’échelle internationale, pour lesquels le Groupe facilite l’intégration dans le marché national, et ce en parfaite coordination avec les instances compétentes, notamment le ministère de tutelle et l’Imanor. Al Omrane ambitionne, par ailleurs, de franchir un nouveau pas dans sa feuille de route en incubant des start-ups dans les secteurs métiers du Groupe.

Al Omrane décroche le Label RSE de la CGEM

La démarche de responsabilité sociale d’Al Omrane vient d’être consacrée encore une fois. Le Groupe a décroché, en début de semaine, le Label Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de la CGEM. Ce Label est décerné à la suite d’une évaluation des pratiques des entreprises sur les neuf domaines d’action constituant la charte de responsabilité sociétale de la Confédération, et ce en conformité avec les objectifs universels de responsabilité sociétale et de développement durable.

Citons dans ce sens les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la prévention de la corruption, la saine concurrence, la gouvernance d’entreprise, les intérêts des clients et des consommateurs, les questions relatives aux fournisseurs et aux sous-traitants et l’engagement envers la communauté. Octroyé pour une période de 3 ans, le label aide les entreprises bénéficiaires à formaliser leurs engagements, à mesurer leur progrès et à faire connaître leurs performances. Il leur permet aussi d’améliorer leur compétitivité et leur accès aux marchés, de fédérer leurs équipes, de renforcer leur cohésion et leur efficience tout en tenant compte des attentes de toutes les parties prenantes. Notons que la CGEM établit une évaluation de suivi de ce label à 18 mois d’octroi. Le renouvellement se fait sur la base d’une nouvelle évaluation permettant de constater le progrès, le renforcement des pratiques et l’amélioration de la performance globale de l’entreprise.

Al Omrane décroche le Label RSE de la CGEM

La démarche de responsabilité sociale d’Al Omrane vient d’être consacrée encore une fois. Le Groupe a décroché, en début de semaine, le Label Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de la CGEM. Ce Label est décerné à la suite d’une évaluation des pratiques des entreprises sur les neuf domaines d’action constituant la charte de responsabilité sociétale de la Confédération, et ce en conformité avec les objectifs universels de responsabilité sociétale et de développement durable.

Citons dans ce sens les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la prévention de la corruption, la saine concurrence, la gouvernance d’entreprise, les intérêts des clients et des consommateurs, les questions relatives aux fournisseurs et aux sous-traitants et l’engagement envers la communauté. Octroyé pour une période de 3 ans, le label aide les entreprises bénéficiaires à formaliser leurs engagements, à mesurer leur progrès et à faire connaître leurs performances. Il leur permet aussi d’améliorer leur compétitivité et leur accès aux marchés, de fédérer leurs équipes, de renforcer leur cohésion et leur efficience tout en tenant compte des attentes de toutes les parties prenantes. Notons que la CGEM établit une évaluation de suivi de ce label à 18 mois d’octroi. Le renouvellement se fait sur la base d’une nouvelle évaluation permettant de constater le progrès, le renforcement des pratiques et l’amélioration de la performance globale de l’entreprise.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles