Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

21.256 postes budgétaires à prévoir pour 2021

20.10.2020 - 13:09

L’Intérieur, la santé, la défense, et l’éducation sont les principaux concernés

Le projet de loi de Finances prévoit la création de 21.256 postes budgétaires au titre de l’exercice 2021. La quasi-totalité ira aux secteurs prioritaires, à leur tête la santé, l’éducation et les secteurs sécuritaires. Ainsi, les 20.956 nouveaux postes devraient être répartis comme suit : 8.554 pour le ministère de l’intérieur, 5.500 pour le ministère de la santé, 4.200 pour l’administration de la défense nationale et 1.044 pour le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Aussi, 500 postes budgétaires seront ouverts au niveau de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, contre 400 au ministère des habous et des affaires islamiques, 200 à la Cour Royale, 146 au ministère de la justice et 100 au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Le nombre de postes budgétaires à prévoir au niveau du ministère de l’agriculture est estimé à 70. La Primature, le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports ainsi que le ministère du travail et de l’insertion professionnelle ouvriront, indépendamment, 50 postes au titre de l’année budgétaire 2021. Ces postes sont par ailleurs limités à 20 aussi bien pour la Chambre des représentants que pour la Chambre des conseillers contre 10 nouveaux postes budgétaires accordés au Conseil national des droits de l’Homme et le Conseil économique, social et environnemental.

Le texte de projet de loi de Finances 2021 stipule par ailleurs que le chef de gouvernement est habilité à répartir 300 postes budgétaires entre les différents départements ministériels ou institutions, dont 200 seront réservés au profit des personnes en situation de handicap. Outre les postes budgétaires précités, 1.547 autres seront créés dès le 1er janvier 2021 auprès du ministère de l’intérieur et ce pour les fonctionnaires relevant du budget des assemblées préfectorales et provinciales qui seront transférés à compter du 1er janvier dans le cadre du redéploiement desdits fonctionnaires prévu par l’article 227 de la loi organique n°112-14 relative aux préfectures et provinces promulguée par le dahir n°1-15-84 du 20 Ramadan 1436 (7 juillet 2015) aux services de l’administration territoriale du ministère de l’intérieur conformément à l’arrêté conjoint de l’autorité gouvernementale chargée de l’intérieur et de l’autorité gouvernementale chargée des finances visé à l’article 227 précité.

Outre les postes budgétaires prévues, il sera créé à partir du 1er janvier 2021 auprès du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, 700 postes budgétaires destinés à la régularisation de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat qui sont recrutés par voie de concours en qualité de professeur-assistant conformément à la réglementation en vigueur. A compter de la même date, il sera procédé à la suppression des postes budgétaires occupés par les intéressés dans les départements ministériels ou institutions auxquels ils appartiennent.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles