Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Fintechs : Bank Al-Maghrib fixe le Cap

24.10.2020 - 21:00

Développement des moyens de paiement

L’utilisation des moyens de paiement électronique peut constituer un outil efficace pour l’amélioration de l’accès aux services financiers de base. Une approche que Bank Al-Maghrib adopte dans le cadre de son orientation stratégique pour le développement de l’inclusion financière et elle tient à le faire savoir dans son récent rapport sur les infrastructures des marchés financiers et des moyens de paiement, leur surveillance et l’inclusion financière. Dans le sillage de la loi bancaire, une nouvelle catégorie d’établissements non bancaires appelés «Établissements de paiement» a été introduite sur le marché. Ces derniers ont été autorisés, en plus des établissements bancaires, à ouvrir des comptes de paiement et d’offrir des services de paiement adossés à ces comptes.

Marché des solutions de paiement : La dynamique est enclenchée

En 2019, le processus d’attribution d’agrément s’est poursuivi avec l’autorisation accordée par le Comité des établissements de crédit à 4 nouveaux établissements de paiement atteignant au total 15 dont trois opérateurs téléphoniques voulant mettre sur le marché des solutions de paiement basées sur le mobile via des filiales dédiées. Pour la banque centrale, l’introduction de ces nouveaux établissements de paiement devrait insuffler au marché des paiements une nouvelle dynamique dont la finalité est d’instaurer davantage de concurrence et de compétitivité en termes de coûts. Cela permettra d’élargir la gamme de produits à des solutions innovantes adaptées aux besoins évolutifs des utilisateurs, et de satisfaire de nouveaux modes de consommation de produits bancaires grâce au développement d’offres ciblées, et plus compétitives.

Interopérabilité

Dans ce processus, on compte une étape non négligeable dans la mise en œuvre du paiement mobile. En effet, il a été procédé à l’opérationnalisation de l’interopérabilité entre les acteurs du paiement mobile à travers l’accompagnement de l’écosystème dans l’identification des spécifications techniques, la mise en place du switch mobile, la publication du cadre réglementaire régissant ce nouveau moyen de paiement ainsi que la création d’une structure de gouvernance dédiée au «paiement mobile». Celle-ci est constituée sous la forme d’un Groupement d’intérêt économique dénommé «GP2M24». «Ce Groupement est chargé d’assurer le pilotage stratégique de ce nouveau moyen de paiement, de développer et répondre à l’ensemble des problématiques technico-fonctionnelles et par la mise en œuvre d’une communication grand public autour du paiement mobile», indique Bank Al-Maghrib.

Crédibilité du m-wallet

Avec le lancement du m-wallet, un nouveau pas a été franchi dans la modernisation des moyens de paiement au Maroc. Pour asseoir la fiabilité du mobile payement, c’est tout un travail de sensibilisation et de communication qui se fait. C’est dans ce cadre que la banque centrale se dit avoir finalisé une consultation en 2019 pour la mise en place d’une stratégie de communication institutionnelle dont les principaux objectifs seraient de renforcer la crédibilité du m-wallet en tant que nouveau moyen de paiement et la confiance du public pour son utilisation, de faire connaître le concept autour d’un nom de marque commun, et d’informer le grand public sur le concept de paiement mobile.

Création du guichet «One Stop Shop Fintechs»

Parmi les actions concrètes effectués en 2019 pour le développement de l’innovation et l’écosystème des Fintechs au Maroc, on compte la création du guichet unique «One Stop Shop Fintechs». Cette initiative entend répondre aux recommandations du «Bali Fintech Agenda». Point de contact au sein de la banque, ledit guichet a pour principal rôle de soutenir, conseiller et guider les entreprises innovantes régulées ou non sur le volet légal et réglementaire. Selon Bank Al-Maghrib, ce guichet unique se veut accessible, permettant de créer un dialogue ouvert entre le régulateur et l’ensemble des structures Fintechs souhaitant offrir des services innovants à la place financière marocaine.

Feuille de route

Pour réussir la stratégie d’inclusion financière et en particulier le paiement mobile comme étant un de ses moteurs, un groupe de travail composé de partenaires gouvernementaux, d’acteurs privés de la place et de la Fondation marocaine de l’éducation financière (FMEF), a été constitué. Pour accompagner cette démarche, une feuille de route a également été mise en place. Cette dernière englobe des chantiers opérationnels. Ses axes s’articulent autour de la mise en place d’incitations fiscales et non fiscales, le développement des réseaux d’agents opérant notamment au niveau des zones rurales, et l’introduction du paiement mobile au niveau des programmes élaborés par la FMEF. Au même moment, et dans le cadre de son plan stratégique 2019-2023, Bank Al-Maghrib a initié les travaux de préparation de sa nouvelle «Stratégie de développement des moyens de paiement scripturaux». Cela englobe la réalisation d’une étude sur l’évaluation des habitudes de paiement, le lancement d’une étude sur le coût des moyens de paiement auprès des acteurs du marché et la conduite d’une mission d’évaluation de l’acceptation des moyens électroniques sur le marché marocain en collaboration avec la Banque mondiale. Par conséquent, les conclusions de ces travaux devront permettre à la banque de mieux orienter ses actions et de compléter la feuille de route établie en matière de développement et de promotion des moyens de paiement. Par ailleurs, une réflexion autour de projets de réformes légales et réglementaires a été lancée. L’objectif étant de soutenir le développement de nouvelles activités innovantes sur le marché des paiements.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles