Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Villes de demain : Bouchareb et Laenser misent sur de nouveaux paradigmes urbains

06.11.2020 - 10:09

Penser et concevoir la ville de demain est la thématique choisie pour clôturer les célébrations de la journée mondiale des villes.

D’imminents intervenants sont venus partager leur vision de l’avenir de l’espace urbain et ce lors d’une conférence organisée mercredi 4 novembre par le ministère de l’aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville.
Cet événement vient ainsi couronner une série de rencontres organisées par la tutelle en vue de mettre en œuvre le nouveau programme pour les villes, adopté lors de la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), à Quito en Équateur, le 20 Octobre 2016. Le mot d’ordre de cette manifestation est la promotion du mieux vivre ensemble notamment en ce contexte de crise sanitaire ayant révélé plusieurs inégalités sociales et spatiales.
Intervenant dans ce sens, la ministre Nouzha Bouchareb a insisté sur la nécessité d’adopter une approche prospective et anticipative permettant de préparer les territoires de demain.

«Au-delà de l’objectif d’absorber le déficit en logement, des exigences de qualité, de salubrité et d’hygiène, tout en prévoyant les conditions de sécurité et d’accès aux services de proximité, cette nouvelle génération de logements doit être abordable et accessible et doit répondre aux attentes des citoyens, privilégiant le bien-être et le confort des occupants. Ceci n’est pas une simple ambition, c’est une aspiration collective et citoyenne, un enjeu essentiel de notre société, et c’est aussi un cap qui guide l’action publique », souligne la ministre à cet effet.

Se référant à Mme Bouchareb, la priorité étant de renouveler les fondements de la politique urbaine nationale à travers la refonte du système de planification territoriale. Ainsi, la planification territoriale devrait être en phase avec les enjeux des échelles et des évolutions. Il est également question de développer la gouvernance stratégique, de mettre en place les outils de financement de l’urbanisation, de renforcer les capacités d’aménagement opérationnel et d’ingénierie foncière ainsi que de repositionner les acteurs à la bonne échelle.
Pour sa part, Mohand Laenser, président de l’Association des régions du Maroc a mis l’accent sur l’interconnexion territoriale entre les espaces urbains et ruraux. Une jonction qui permet aux villes de relever les défis futurs.
D’où la nécessité de mettre en place de nouvelles visions pour les villes de demain , de revoir le système de développement et de choisir des systèmes qui respectent l’environnement.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles