Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

«Al Jayl Al Akhdar», nouvel eldorado pour les jeunes et la classe moyenne ?

10.11.2020 - 22:06

Aziz Akhannouch annonce de nouvelles mesures dans le cadre du budget 2021

La stratégie «Al Jayl Al Akhdar» montera en puissance en 2021. En tout cas, le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts est déterminé à donner un coup d’accélérateur à ladite stratégie qui ambitionne de faire de l’agriculture marocaine le nouvel eldorado pour les jeunes et la classe moyenne. Lors de la présentation du budget de son département devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants, M. Akhannouch a affirmé que le programme d’action 2021 prévoit la mise en place de nouvelles incitations dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» visant à soutenir les jeunes et faciliter l’émergence d’une nouvelle classe moyenne tout en valorisant et développant les terres collectives. Pour ce faire, le ministère entend mettre le paquet pour soutenir le monde agricole. Ainsi, les subventions du Fonds de développement agricole devraient atteindre environ 4,2 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, en hausse de 3% par rapport à l’année en cours.

La même source a abordé le plan national d’économie d’eau et plus particulièrement la reconversion collective à l’irrigation localisée destinée à couvrir 72% de la superficie totale programmée. Concrètement, les travaux ont été achevés pour 10.300 hectares supplémentaires, alors qu’ils sont toujours en cours pour une superficie de 48.600 ha. S’agissant de la conversion individuelle vers l’irrigation goutte-à-goutte, le ministre a précisé que le programme 2021 permettra de couvrir près de 50.000 hectares supplémentaires pour atteindre une superficie totale de 693.000 hectares. A cet égard, une subvention de 2,01 MMDH sera octroyée par le Fonds de développement agricole. Pour les projets de l’agriculture solidaire 2021, le responsable gouvernemental a indiqué qu’il sera procédé à la finalisation des marchés relatifs à 417 projets solidaires programmés dans le cadre du Plan Maroc Vert, en plus du lancement de nouveaux projets s’inscrivant dans la stratégie Génération Green 2020-2030, notant que les investissements des projets agricoles solidaires devront totaliser 2,7 MMDH en 2021, dont un milliard sous forme de crédits de paiement.

Halieutis

Cette réunion a été l’occasion pour M. Akhannouch de présenter les principaux indicateurs des activités de la pêche maritime au cours des neuf premiers mois de l’année 2020, affirmant que l’activité du secteur a accusé une légère baisse de 3% en volume et de 5% en valeur. Il a en outre abordé les principales réalisations de la stratégie Halieutis concernant notamment les domaines de contrôle, de gestion des ressources, de débarquement, de vente de poissons sur le marché de gros, de recherche scientifique et des actions sociales.

S’agissant du développement rural et des zones montagneuses, l’accent sera mis sur la poursuite de la mise en œuvre du programme de réduction des disparités spatiales et sociales en milieu rural. Les conseils régionaux pour le développement rural et des zones montagneuses sont en train de préparer des plans d’action à cet effet pour l’année 2021. Au volet des eaux et forêts, il a souligné que l’année 2021 sera marquée par le lancement d’une série de projets liés à la mise en valeur et au développement des espaces forestiers, mais aussi par la poursuite de la mise en œuvre des projets initiés cette année dans le cadre de la stratégie «Forêts du Maroc 2020-2030».

Classe moyenne

En février 2020, l’agriculture marocaine est passée à une nouvelle étape avec le lancement de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar». Il s’agit d’une véritable feuille de route qui vient en réponse aux Orientations de SM le Roi contenues dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la première session de la troisième année législative en date du 12 octobre 2018. A travers cette stratégie, il est question de l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne agricole ciblant à terme 350.000 et 400.000 ménages à l’horizon 2030. A cela s’ajoute la naissance d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, via la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 350.000 postes d’emploi au profit des jeunes.

Résilience

Pandémie du coronavirus ou pas, l’agriculture marocaine continue sur sa lancée. Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors de son oral, mardi 27 octobre, à la Chambre des conseillers. avait, chiffres à l’appui, confirmé la bonne orientation du secteur et sa capacité d’adaptation aux aléas conjoncturels. «La valeur ajoutée de 4 filières agricoles, en l’occurrence les agrumes, les olives, le lait et l’aviculture correspond à celle de 33 millions de quintaux de céréales. Chaque année l’agriculture marocaine gagne, grâce à ces 4 filiales, un additionnel de 8 milliards de dirhams comparé à la situation avant l’entrée en vigueur du Plan Maroc Vert», indique le ministre. Ces acquis seront renforcés davantage dans le cadre du plan «Al Jayl Al Akhdar». Pour cette année, le ministère déclare avoir mobilisé 1,6 million de quintaux de semences au niveau de la société nationale Sonacos et 100.000 au niveau des opérateurs privés.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles