Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Banque centrale populaire : Un PNB de plus de 14 milliards DH au 3ème trimestre

16.11.2020 - 16:09

Le Groupe affiche une solidité financière au Maroc et à l’international

L’activité de la Banque centrale populaire résiste face à la Covid. La performance atteinte au troisième trimestre de l’année confirme la solidité des fondamentaux du Groupe bancaire. Ceci se traduit par une bonification de la production en crédit ainsi qu’une croissance soutenue du Produit net bancaire (PNB). «Ces réalisations confirment l’engagement du groupe dans l’accompagnement des opérateurs économiques dans tous les pays d’implantation et ce dans un esprit solidaire et citoyen en phase avec les valeurs de l’institution», apprend-on du Groupe bancaire. Et de préciser qu’«au Maroc, le troisième trimestre a connu la reprise de l’activité de plusieurs secteurs qui étaient à l’arrêt pendant la période de confinement.

Dans ce contexte, la production en crédit du CPM s’est fortement bonifiée au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre 2020, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises». Les comptes arrêtés au 30 septembre font ressortir un PNB du Groupe de l’ordre de 14,5 milliards de dirhams. Il marque une progression de 11,2% sur les neuf premiers mois de l’année. Une performance qui selon le Groupe intègre un effet périmètre lié à l’acquisition de trois nouvelles filiales au quatrième trimestre 2019. «Hors cet impact, la croissance du PNB consolidé aurait été de 3,3%», souligne le Groupe. Les filiales africaines ont également affiché une bonne dynamique au troisième trimestre 2020.

Globalement, le Produit net bancaire des filiales à l’international s’est consolidé de 54%. Sa contribution au PNB consolidé est estimée à 26%. «A périmètre constant, la croissance est tout aussi dynamique, soit +10%», commente le Groupe. Le coût du risque s’est pour sa part renforcé de 73%. Il s’est établi à 4,1 milliards de dirhams. Se référant au Groupe, ce coût inclut un provisionnement «Forward looking» en anticipation de la dégradation des conditions économiques. Le résultat net consolidé a, quant à lui, affiché un repli estimé à 47% revenant ainsi à 1,4 milliard de dirhams.

Cette baisse tient compte de l’impact du don Covid sur les charges, soit 750 millions de dirhams sur les neuf mois de l’année. Les indicateurs d’activités ont également été au vert. Le Groupe note une appréciation de près de 5%. Cette progression est portée essentiellement par la Banque au Maroc. Les crédits consolidés ont en revanche accusé une légère baisse estimée à 0,9% à fin septembre 2020.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles