Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Tanger Med, un engagement indéfectible pour contrer la crise sanitaire

21.11.2020 - 10:03

Première plateforme marocaine pour les flux d’import-export, le port Tanger Med a fait preuve de résilience en ce contexte de crise sanitaire.

L’ensemble des services déployés au niveau de cette grande infrastructure portuaire du Maroc sont restés opérationnels aussi bien pour la capitainerie et le pilotage que pour le remorquage ou le lamanage assurant ainsi les escales maritimes dans les meilleures conditions. Face à cette conjoncture inédite, l’Autorité portuaire a mis en place tout un plan de riposte visant à maintenir l’activité dans le respect des consignes en vigueur. Ainsi, les activités portuaires se sont poursuivies de manière normale, notamment le trafic de conteneurs en import-export et en transbordement, les flux de camions du trafic international routier (TIR) en import-export et le trafic du vrac liquide et solide. La communauté portuaire est, à cet effet, restée mobilisée pour traiter les flux d’import-export pour les besoins du Royaume. Retour sur les principales actions engagées.

Un arsenal de mesures de prévention mis en place

Tanger Med a bâti son dispositif anti-crise autour de la sécurité. Plusieurs mesures de prévention ont été engagées dans ce sens visant ainsi à protéger la santé des usagers et d’assurer la continuité des chaînes d’approvisionnement nationales et mondiales. Citons à cet effet la mise en place d’un plan de continuité de l’activité du port 24h/24 et 7j/7. «Le port Tanger Med s’est doté de tous les moyens humains et matériels et a mis en place toutes les mesures spécifiques pour assurer les meilleures conditions sanitaires à ses usagers. C’est dans ce contexte que des opérations de désinfection de l’ensemble des installations sont opérées en continu par des équipes hautement qualifiées, encadrées par le Service de contrôle sanitaire aux frontières», apprend-on de l’autorité portuaire. Et de préciser que «tous les accès au port sont dotés de caméras thermiques et de thermomètres infra-rouges de contrôle de la température corporelle des usagers. De même, un traçage du sol dans les différents points de rassemblement a été réalisé pour faire respecter les règles de distanciation». Il est à noter qu’en plus des mesures sanitaires édictées par les pouvoirs publics et de l’affichage de sensibilisation pour encourager ses usagers à adopter les gestes barrières, le port Tanger Med a procédé à l’installation, dans tous les espaces accueillant le public, des distributeurs de gels hydroalcooliques et des liquides désinfectants sans oublier la distribution des équipements de protection individuels pour l’ensemble des employés et fonctionnaires des différentes administrations.

Le portuaire et la logistique en marche

Les activités d’import-export sont opérationnelles à la fois pour les conteneurs en provenance et à destination des différentes régions du monde et pour les camions TIR principalement de et vers l’Europe, assurant ainsi la continuité des chaînes d’approvisionnement, et notamment dans les secteurs agroalimentaires, l’industrie et le textile. «L’infrastructure logistique offerte au port permet de traiter une grande capacité de camions TIR et de conteneurs à l’import comme à l’export avec une célérité des temps de transit. La connectivité maritime courte distante pour les camions TIR, pouvant relier le port Tanger Med aux ports d’Algésiras, Barcelone, et Gênes constitue un atout privilégié pour les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Union européenne», souligne l’autorité portuaire. Et de préciser que «plus de 180 ports et 70 pays sont desservis sur une base hebdomadaire pour le trafic conteneurs, en import- export et en transbordement vers l’Asie, l’Amérique et l’Afrique».

La zone logistique adossée au port Tanger Med poursuit, ainsi, son activité pour le maintien de la chaîne logistique d’approvisionnement national et international en produits alimentaires, textile, de sport, et de pièces automobiles ainsi que pour faire le sourcing des sites d’assemblages automobiles basés à la fois au Maroc et en Europe. Les exportations de véhicules neufs se poursuivent, également, du port à travers le terminal à véhicules dédié, en provenance des usines de Renault Melloussa et de PSA Kénitra. Les trafics d’hydrocarbures se poursuivent, aussi, notamment à l’import et le soutage des navires transitant par le détroit de Gibraltar. Il en est de même pour le trafic qui se maintient pour assurer l’approvisionnement des réseaux de distribution du marché national, notamment en fuel et en gasoil. Le trafic vrac solide se maintient, pour sa part, à travers l’importation des bobines de tôles pour les besoins des constructeurs Renault et PSA, de céréales pour les besoins de la région du Nord ainsi que l’exportation de plusieurs produits, notamment les pales d’éoliennes fabriquées dans l’usine Siemens Gamesa. Rappelons qu’en 2019, le port Tanger Med a traité une valeur globale de 328 milliards DH de marchandises. Plateforme privilégiée pour les exportations marocaines, Tanger Med a traité 144 milliards DH de produits à l’export en 2019, soit plus de 50% de l’ensemble des exportations marocaines.

La collaboration internationale renforcée

La collaboration internationale a joué un important rôle dans le maintien de l’activité au niveau du port Tanger Med, à l’instar de la collaboration scellée entre les autorités portuaires de Tanger Med et la baie d’Algésiras. Un partenariat ayant permis une continuité des opérations import/export à travers le détroit. A cet égard, les liaisons maritimes entre les deux ports et les rotations quotidiennes de navires sont assurées normalement, particulièrement le TIR pour les échanges commerciaux, à l’import comme à l’export, entre le Maroc et l’Union européenne. Des échanges qui incluent, entre autres, les flux agro-industriels, agroalimentaires, produits sanitaires et pharmaceutiques permettant ainsi le maintien des chaînes d’approvisionnement respectives.

A cet effet, les deux autorités portuaires établissent des échanges réguliers d’informations et de bonnes pratiques et organisent des visioconférences pour garantir la fluidité et la continuité des opérations. Aussi, les deux autorités portuaires poursuivent les échanges et le travail conjoint pour la mise en œuvre du dispositif de facilitation des flux du commerce à travers le détroit, notamment l’échange de données digitalisé sur la traçabilité des marchandises et des camions tout au long des différents points de contrôle d’accès dans les deux zones portuaires. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de collaboration avancée mis en place en février 2019. Le port Tanger Med a également renforcé sa coopération internationale en se joignant à l’initiative du port de Singapour regroupant les plus grands ports au monde. Tanger Med co-signe avec les grands hubs portuaires internationaux, tels que Shanghai, Rotterdam, Anvers, Long Beach et Busan, un engagement pour garantir la continuité des chaînes logistiques mondiales. Cette initiative ouvre des perspectives prometteuses pour une collaboration étroite et continue entre les hubs portuaires majeurs au service des chaînes logistiques internationales. Les signataires qui se sont réunis par visioconférence ont échangé sur les organisations mises en place et les plans de continuité déployés pour faire face au contexte actuel afin de garantir un approvisionnement constant des chaînes logistiques mondiales.

De même, le Port Tanger Med a effectué, en octobre dernier, un rapprochement avec le port de Hambourg. Un partenariat axé sur la digitalisation, la gestion du trafic, la cybersécurité portuaire, l’échange de données informatiques et l’innovation. Les deux parties ont signé une lettre d’intention pour former un partenariat entre les deux entités. A travers cet accord, les deux autorités portuaires visent conjointement à travailler sur l’échange d’expériences et de bonnes pratiques dans plusieurs domaines, notamment l’efficacité des opérations portuaires et maritimes, la numérisation et le système communautaire portuaire, la gestion du trafic, la cybersécurité portuaire, l’échange de données informatiques et l’innovation, indique un communiqué conjoint des deux ports.

Le digital au coeur du process

Le renforcement de la digitalisation est placé au cœur des priorités de Tanger Med. L’Autorité portuaire est pleinement engagée dans un processus continu afin d’améliorer son offre de services dans le secteur de la logistique portuaire et de l’industrie, et de créer des liens entre le port et les zones d’activités. L’objectif étant d’assurer une meilleure efficacité et gestion des activités et d’améliorer en continu les services rendus aux clients. «Les développements réalisés ont pour objectif la facilitation des procédures de traitement des marchandises, la réduction des délais de traitement des escales, la fluidité et la sécurité des marchandises», apprend-on de Tanger Med. Notons que ces services digitaux, disponibles dans le Port Community System de Tanger Med incluent, entre autres, la dématérialisation de la gestion des escales maritimes, le transit portuaire des unités de fret et la facturation à distance de ce service, l’accès en ligne des factures et le paiement multicanal, la traçabilité en continu des unités de fret, la déclaration sommaire d’entrée des marchandises dans l’Union européenne (ENS) ainsi que la génération du code MRN (Movement Reference Number) et la dématérialisation du bon à délivrer.

Le classement international amélioré

Tanger Med ne cesse d’améliorer ses classements à l’international. Le dernier en date celui du «Lloyd’s List» et «Container Management» où Tanger Med a enregistré une progression importante. Le port se positionne actuellement à la 35ème place après avoir occupé la 46ème une année auparavant. Ce classement concerne les 120 premiers ports au monde sur 500 ports ayant une activité conteneur. Tanger Med devient ainsi le 1er port de transbordement de conteneurs en Méditerranée, et confirme son leadership pour la 3ème année consécutive comme premier port à conteneurs en Afrique. Sur le volet industriel, le FDI Intelligence du Financial Times a publié en octobre dernier le classement des zones économiques les plus attractives au monde pour l’année 2020 «FDI’s Global Free Zone of the Year». Tanger Med Zones est, ainsi, consacrée 2ème zone économique mondiale après «Dubaï Multi Commodities Center» aux Emirats Arabes Unis, alors qu’elle était classée 5ème en 2019. La 3ème place de ce classement mondial revient à «Katowice Special Economic Zone» en Pologne et la 4ème place à «Waigaoqiao Free Trade Zone» en Chine. Tanger Med Zones est ainsi la seule zone africaine à occuper une place aussi élevée dans ce classement mondial. Un positionnement qui témoigne de la montée en puissance du réseau des zones d’activités développées par Tanger Med. Rappelons que Tanger Med Zones est développée sur une superficie de 2.000 hectares et comprend 6 zones d’activités orientées autour des métiers de l’automobile, de l’aéronautique, de la logistique, du textile et du commerce. La zone compte plus de 1.000 entreprises représentant un volume d’affaires annuel à l’export de 85 milliards de dirhams en 2019 et génère à ce jour près de 80.000 emplois. Cette plateforme de compétitivité régionale, adossée au 1er complexe portuaire en Afrique et en Méditerranée, dispose d’atouts importants et garantit une proposition de valeur en phase avec les attentes des acteurs mondiaux.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles