Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Stratégie logistique : Un levier de transformation et de compétitivité

22.11.2020 - 13:03

Selon les chiffres avancés par la tutelle, plus de 1.582 hectares ont été affectés dans les documents de l’urbanisme aux zones logistiques. Aussi, plus de 130 hectares de surfaces ont été aménagés pour accueillir des zones logistiques.

La performance de la logistique marocaine est mesurée à l’échelle internationale. Le Maroc enregistre de bons scores à ce niveau l’érigeant parmi les leaders de ce domaine. Si l’on se réfère à l’Agility Emerging Markets Logistics Index 2020, le Maroc arrive en tête en Afrique et 18ème dans le monde. Ce positionnement consacre les efforts consentis dans le secteur depuis plus d’une décennie. Toute une vision est dédiée à la logistique. La stratégie nationale intégrée pour le développement de la compétitivité logistique vise à l’horizon 2030 à réduire les coûts logistiques, accélérer la croissance du PIB et contribuer au développement durable du pays. Les projets identifiés dans ce cadre s’articulent autour de cinq axes principaux. Il s’agit de doter le pays d’infrastructures logistiques performantes.

Il est décidé dans ce sens de développer sur le territoire national des zones logistiques qui répondent aux meilleurs standards internationaux. Le deuxième axe défini porte sur l’accélération de la modernisation du secteur. Il est ainsi question de mettre en place des plans d’actions sectoriels visant l’optimisation des flux logistiques. La stratégie a également pour pilier l’émergence d’acteurs intégrés et performants ainsi que la mise en place d’un plan national de développement des compétences dans le secteur. La feuille de route établie à l’horizon 2030 prône en outre le renforcement de la gouvernance et la régulation du secteur en créant des organes dédiés.
Parmi les chantiers qui ont été jusque-là déployés, on cite la mise en place de l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) et l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL). En parallèle, plusieurs zones logistiques ont été développées à l’échelle nationale.

Il a également été procédé à l’initiation d’une panoplie de démarches visant l’identification d’assiettes foncières qui accueilleraient les projets de zones logistiques dans les régions. De même, des schémas logistiques régionaux ont été établis en concertation avec les acteurs territoriaux. Selon les chiffres avancés par la tutelle, plus de 1.582 hectares ont été affectés dans les documents de l’urbanisme aux zones logistiques. Aussi, plus de 130 hectares de surfaces ont été aménagés pour accueillir des zones logistiques. De cette superficie, 105 hectares ont été effectivement valorisés.
En termes de performance, il a été procédé à la mise en œuvre d’un programme de mise à niveau de la fonction de la logistique au sein de la PME pour la période 2017-2021. Baptisé «PME-Logis», ce dispositif décline une gamme de produits axée sur l’assistance technique et financière, la formation, la digitalisation.

La finalité étant de renforcer la compétitivité et les compétences logistiques au niveau national. Une centaine d’entreprises a bénéficié à ce jour de l’assistance, notamment en ce qui concerne le diagnostic de la «supply chain», les certifications, l’externalisation logistique ainsi que le développement de systèmes d’information logistiques et la formation. La stratégie a également favorisé l’accès d’opérateurs internationaux au Maroc.

La feuille de route a en outre créé une émulation positive des acteurs nationaux. Les chaînes logistiques sont devenues de plus en plus intégrées comprenant à la fois le transport de marchandises, l’entreposage et les opérations import/export. Par ailleurs, le secteur s’est doté d’un plan national de formation à l’horizon 2024 promouvant ainsi une ingénierie de formations et ressources humaines hautement qualifiées.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles