Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les exportateurs marocains explorent le marché russe

25.11.2020 - 10:06

L’offre marocaine sera diversifiée

Malgré les innombrables impacts néfastes de la crise sanitaire, celle-ci représente un contexte propice à l’émergence de nouvelles opportunités, faisant de l’export post-Covid un moteur de croissance et de transformation économique.
Dans cette optique, l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), en partenariat avec le cabinet Harvard Consulting, poursuit ses rencontres pour aider les exportateurs à développer leurs activités.

Et c’est en présence de Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX, des experts d’Adminex et d’autres intervenants que s’est tenu le 23 novembre le webinaire «Doing Business With Russia».

La Russie dont l’industrie représente 30% du PIB est un marché de 150 millions de consommateurs, avec un PIB par habitant de plus de 10.000 dollars. Le volume des importations russes s’est élevé à 162 milliards de dollars sur la période de janvier à septembre 2020, en baisse de 8% par rapport à la même période de l’année précédente.
Le pays est un partenaire commercial stratégique pour le Maroc. Le volume des importations depuis le Royaume s’est élevé à 261 millions de dollars sur la période de janvier à septembre 2020, en baisse de 33% sur la même période de 2019. Une baisse due essentiellement à l’impact de la crise sanitaire de la Covid-19. Les importations russes de fruits marocains ont subi une baisse de 48% entre 2019 et 2020, passant de 162 millions de dollars à 84 millions de dollars, toutefois les importations de tomates marocaines ont enregistré une hausse de 12% pour s’établir à 44 millions de dollars en 2020.

Les myrtilles, autre fruit marocain plébiscité par le marché russe, ont enregistré une hausse des importations de 32% en 2020 pour s’établir à 13,7 millions de dollars. Toutefois la législation de la Fédération de Russie exige des fabricants et des vendeurs étrangers de certifier leurs produits. Des certificats requis partout lors de l’enregistrement douanier et de la vente.

Dès le 13 novembre 2020, un accord de coopération quadripartite a été signé entre l’ASMEX, l’Institut marocain de normalisation (IMANOR), le Centre international de normalisation et de certification halal russe et l’Eurasian Development Fund afin de consolider les relations maroco-russe dans le domaine du business halal.
La convention porte sur le développement d’une étroite coopération dans l’industrie halal visant à dynamiser les exportations et importations de produits halal ou encore la reconnaissance mutuelle des certificats halal marocain et russe. Les signataires souhaitent également contribuer à la protection des droits des consommateurs en leur proposant des produits halal de bonne qualité et correspondant aux normes de la religion islamique.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles