Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Trafic portuaire : Plus de 77,41 millions de tonnes à fin octobre

30.11.2020 - 10:03

40,7% du flux a été traité au niveau de Jorf Lasfar

L’activité portuaire continue d’afficher une résilience en cette conjoncture difficile. Les indicateurs sont dans leur ensemble au vert démontrant la solidité de ce secteur. Le trafic global maintient son trend haussier. A fin octobre 2020, le flux traité s’est consolidé de 4,2% grimpant à 77,41 millions de tonnes contre 74,28 millions de tonnes enregistrées au dixième mois de l’année précédente. La performance est au rendez-vous aussi bien à l’import qu’à l’export. Ainsi, le trafic importé s’est hissé de 4,7% pour atteindre à fin octobre les 47,43 millions de tonnes. Le trafic à l’export a affiché une appréciation de l’ordre de 4,6% passant à 27,53 millions de tonnes à fin octobre 2020.

Ces indicateurs ont été relevés par l’Agence nationale des ports (ANP) dans ses dernières statistiques mensuelles. Globalement l’activité portuaire reste dominée par l’import. Cette sous-activité représente 61% du trafic global contre 36% pour l’export et 3% pour le cabotage. En analysant la répartition du flux traité à fin octobre sur le plan régional, il ressort que le port de Jorf Lasfar a capté 40,7% du trafic global. De même, 32,5% de ce flux a transité par le port de Casablanca. Le port de Safi a, quant à lui, traité 9,4% du trafic portuaire global contre 6,5% pour le port d’Agadir, 4,8% pour le port de Mohammedia, 3,4% pour le port de Nador et 1,9% pour le port de Laayoune.

En ce qui concerne les modes de conditionnement, l’ANP indique dans son dernier bulletin que 64,5% du trafic traité correspond à du vrac solide. Le volume cumulé y afférent est de l’ordre de 49,96 millions de tonnes, en hausse de 11,7% comparé aux dix premiers mois de l’année précédente. Les vracs liquides représentent pour leur parc 18,7% du trafic global réalisé à fin octobre 2020, en baisse de 7,7% comparé à une année auparavant. Les conteneurs détiennent, quant à eux, 12,7% du trafic global au moment où la part du roulier ne dépasse pas les 0,5%.

Compte tenu de la situation actuelle, le trafic passagers au niveau des différents ports gérés par l’ANP reste quasi gelé. A peine 310.251 personnes ont pu transiter à fin octobre 2020 contre 2.267.241 personnes à la même période de l’année passée. Le repli est ainsi évalué à 86,3% sur les dix premiers mois de l’année. Ces baisses varient d’un port à l’autre. Au niveau d’Al Hoceima, le trafic des passagers a fléchi de 92% comparé à fin octobre 2019. A Nador, la baisse est estimée à 85,3%. Ce trafic a fléchi de 87% au niveau de Tanger-ville, de 93,6% au niveau de Casablanca et 68,9% au niveau d’Agadir.

Résultat trimestriel

Le chiffre d’affaires cumulé de l’ANP en hausse de 4,2%

L’activité portuaire atteint une belle performance au troisième trimestre de l’année. Le trafic traité au niveau des différents ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) s’est accru de 5,8% atteignant ainsi un volume de 23 millions de tonnes à fin septembre. Ce flux a permis de générer un chiffre d’affaires trimestriel de 398 millions de dirhams. Se référant aux statistiques formulées par l’ANP, le trafic cumulé à fin septembre s’est inscrit en hausse de 6,9% totalisant ainsi 70,5 millions de tonnes comparé aux 9 premiers mois de l’année 2019. Sur le plan financier, l’ANP a réalisé au troisième trimestre de l’année un chiffre d’affaires cumulé de 1,45 million de dirhams, en hausse de 4,2% comparé à la même période de l’année précédente.

Le chiffre d’affaires consolidé cumulé à fin septembre s’élève pour sa part à 1,54 million de dirhams légèrement en hausse par rapport à la même période de l’année précédente et ce malgré le contexte pandémique ayant impacté l’activité de la Société de gestion du port de Tanger ville. Pour ce qui est des investissements engagés par l’ANP au titre du troisième trimestre de l’année, leur niveau a atteint les 76 millions de dirhams en baisse comparé à ce qui a été réalisé à la même période de l’année passée.

En cumulé, la valeur des investissements de l’agence s’élève à 610 millions de dirhams. Pour ce qui est de l’endettement, il ressort en hausse aussi bien pour l’Agence nationale des ports (5,71 milliards DH) que pour le Groupe ANP (6,15 milliards DH). Notons que le troisième trimestre de l’année a été marqué par l’adoption de la signature électronique des factures relatives aux droits de port sur navires et marchandises ainsi que par la consolidation des relations de coopération entre l’ANP et l’Agence française de développement (AFD). Ce rapprochement a été couronné par la mise en place d’un nouvel emprunt d’un montant de 1,1 milliard de dirhams, associé à une subvention d’assistance technique de 8,7 millions de dirhams. L’ANP note également une bonne dynamique au niveau du port de Safi. Cette infrastructure, dont la mise en exploitation effective date de février 2020, a atteint 1 million de tonnes de trafic malgré le contexte sanitaire exceptionnel.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles