Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Objectif, doubler la superficie : Al Moutmir renforcé pour le semis direct

01.12.2020 - 10:06

Le programme Al Moutmir de semis direct entame sa deuxième phase de déploiement. Cette nouvelle étape s’inscrit dans la continuité de l’engagement du Groupe OCP en faveur du développement d’une agriculture plus résiliente face aux changements climatiques.

«Pilier de l’agriculture de conservation, le semis direct consiste à utiliser des semoirs adaptés avec zéro labour, préservant ainsi les sols, les stocks d’eau et contribue au développement de la vie microbienne des sols.
L’objectif de l’initiative Al Moutmir à travers son programme de semis direct est d’accélérer ainsi l’adoption du semis direct à l’échelle nationale en tant que levier clé du nouveau modèle de transition agro-écologique de l’agriculture dans notre pays», peut-on relever du Groupe OCP. Et de poursuivre que «ce programme vient en appui aux efforts nationaux visant la vulgarisation des meilleures pratiques d’une agriculture plus agile et durable.

Une agriculture basée sur des fondements scientifiques et une fertilisation raisonnée à même d’accroître les rendements des agriculteurs tout en préservant les ressources naturelles». Au titre de l’actuelle campagne agricole, OCP vise l’installation du double de la superficie couverte durant la première étape en octobre 2019, soit plus de 20.000 hectares au niveau de plus de 100 localités réparties dans 23 provinces dans différentes zones agro-climatiques.

Avec plus de 4.000 agriculteurs bénéficiaires, la deuxième phase ciblera les céréales et légumineuses en premier lieu, mais aussi d’autres cultures à fort potentiel à l’instar des oléagineuses. Notons qu’en vue d’assurer l’extension de cette pratique vers de nouvelles zones, Al Moutmir travaille en partenariat avec la Direction régionale de l’agriculture de l’Oriental (DRA, ONCA et CRRA) dans le cadre d’une collaboration multidisciplinaire visant l’implémentation du programme de semis direct au niveau de trois provinces (Oujda, Berkane et Taourirt). L’objectif est d’introduire un système de production résilient aux changements climatiques, dans l’une des zones semi-arides et arides marocaines.

Plus de 600 plateformes de démonstrations à installer

Pour mener à bien cette opération, le Groupe OCP a opté pour une approche participative des agriculteurs et des organisations professionnelles axée sur l’identification de leaders locaux qui bénéficient d’un programme intégré d’accompagnement et de renforcement de capacités en vue d’assurer la relève et de pérenniser l’offre pour un maximum d’impact. A cet effet, 40 semoirs sont mis à la disposition des associations et coopératives agricoles actives et motivées, suivant un cahier des charges préétabli et des objectifs de réalisation de superficies prédéfinies selon le potentiel de chaque province. La finalité étant d’en faire des ambassadeurs du semis direct et de l’agriculture de conservation facilitant ainsi l’adhésion des agriculteurs et assurant par conséquent la continuité et la pérennisation du système. En parallèle, il sera procédé à l’installation de plus de 600 plateformes de démonstration de semis directs.

Ces plateformes seront suivies selon un itinéraire technique et un protocole scientifique permettant de transmettre aux agriculteurs les bonnes pratiques agricoles, notamment de fertilisation raisonnée et de lutte intégrée. Elles permettront également de comparer les résultats obtenus par rapport à un témoin conduit par l’agriculteur en mode conventionnel. La finalité étant d’encourager la pratique d’une agriculture basée sur des fondements scientifiques, une agriculture plus résiliente et durable permettant de faire face aux aléas du climat tout en préservant les ressources et améliorant la structure et la fertilité des sols.
«Les organisations professionnelles porteuses et les agriculteurs adhérents bénéficient du suivi et de l’accompagnement d’une équipe d’experts et agronomes expérimentés, à travers des visites régulières, des formations ciblées et adaptées ainsi que des écoles aux champs leur permettant de voir pour croire et d’apprendre en pratiquant des techniques fondées sur des bases scientifiques solides», commente à cet effet le Groupe OCP.

La digitalisation au cœur du process

En vue de capitaliser sur les remontées des plateformes de démonstration de semis direct et faciliter leur partage avec l’écosystème, une application digitale a été mise en place par l’équipe Al Moutmir. Baptisée «Agritrial», cette solution permet la digitalisation de la conduite agronomique des parcelles de démonstration de semis direct et la remontée en temps réel d’informations fines sur l’évolution des plateformes. Un gisement d’informations qui est mis à la disposition de l’écosystème scientifique, académique et économique. En effet, le recours au digital pour capitaliser sur la data collectée auprès des agriculteurs est l’un des points forts de ce dispositif qui ambitionne d’enrichir la base de données agronomique marocaine et doter l’écosystème de data fine et à l’échelle locale pour faciliter la prise de décisions agricoles.
Notons que l’offre Al Moutmir de semis direct est déployée dans le strict respect des mesures sanitaires et de distanciation sociale dictées par les autorités compétentes. Ainsi, plusieurs mesures de prévention ont été prises pour protéger les agriculteurs et les équipes engagées dans le programme dont la conception d’une plateforme de formation à distance permettant aux bénéficiaires de suivre des formations à distance à travers un contenu multimédia riche et varié.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles