Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Malgré le sentiment d’incertitude qui persiste : L’activité industrielle s’améliore

03.12.2020 - 16:12

Dans l’agroalimentaire, le TUC s’est apprécié de 4 points passant de 68% en septembre à 72% au mois d’octobre.

Bien qu’elle se situe à un niveau inférieur à celui observé une année auparavant, l’activité industrielle affiche une amélioration d’un mois à l’autre. Une confirmation faite par les chefs d’entreprises ayant répondu à l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois d’octobre. Se référant aux industriels, la production aurait progressé d’un mois à l’autre et ce dans l’ensemble des branches d’activité. Ainsi le taux d’utilisation des capacités (TUC) a grimpé de 72% contre 70% observé au mois de septembre. Dans l’agroalimentaire, le TUC s’est apprécié de 4 points passant de 68% en septembre à 72% au mois d’octobre. Il aurait atteint les 54% dans la branche textile et cuir dont les sous-branches ont vu leur production augmenter, et ce à l’exception de l’industrie du cuir et de la chaussure où une baisse a été relevée à fin octobre.

De même, le TUC de la branche électrique et électronique a gagné 7 points se situant ainsi à 58% contre 51% un mois auparavant. Il s’est également établi à 73% dans la chimie et parachimie et de 75% dans la branche mécanique et métallurgie. Bank Al-Maghrib observe également une bonne dynamique des ventes aussi bien sur le marché local qu’étranger. Tel est le cas pour les industries agroalimentaires, les industries chimiques et parachimiques et les industries mécaniques et métallurgiques. Pour ce qui est des industries électriques et électroniques, leurs ventes se sont accrues sur le marché local mais continuent toutefois à afficher un repli à l’export. Les ventes de l’industrie textile et cuir auraient connu pour leur part une hausse dans toutes les sous-branches à l’exception de l’industrie textile où elles auraient reculé. Les participants à l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib observent par ailleurs une hausse des commandes dans l’ensemble des branches mis à part celle de l’électrique et électronique où une baisse a été constatée.

S’agissant des carnets de commandes, il ressort qu’ils se seraient situés à des niveaux inférieurs à la normale. Pour ce qui est des perspectives, les patrons anticipent globalement une hausse de la production et une stagnation des ventes. Les industriels demeurent toutefois incertains quant à l’évolution de leur activité. Ce sentiment d’incertitude est présent chez 33% des entreprises ayant participé à l’enquête. Elles déclarent en effet ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production. De même, 44% des répondants n’arrivent pas à se projeter par rapport aux ventes. Ces proportions sont respectivement de 49% et 51% dans la «chimie et parachimie», de 36% et 37% dans le «textile et cuir», de 25% et 33% dans l’«agroalimentaire» et de 24% et 56% dans la «mécanique et métallurgie».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles