Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Plus de 2.000 participants issus d’une soixantaine de pays y ont pris part : Franc succès pour le World PtX Summit

04.12.2020 - 13:06

L’engagement du Maroc en matière des énergies renouvelables a franchi les frontières internationales. Le Royaume se place d’ores et déjà comme acteur majeur dans le secteur de l’hydrogène vert et de ses applications.

La première édition du World PtX Summit a recueilli de bons échos. Ce sommet virtuel placé sous l’égide du ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement, l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), a connu la participation de plus de 2.000 personnes issues d’une soixantaine de pays et 90 conférenciers de différents horizons. S’étant déroulé du 1er au 3 décembre, le World PtX Summit a, en effet, constitué une plateforme régionale d’échange autour des défis et opportunités de l’économie de l’hydrogène vert sur l’ensemble de sa chaîne de valeur allant ainsi de l’énergie verte jusqu’aux différentes applications chimiques et industrielles sans oublier les aspects technologiques et les perspectives du marché.

L’événement a mis à l’honneur l’Allemagne, un pays avec lequel le Maroc initie tout un chantier dédié à l’hydrogène vert. «L’hydrogène vert constitue aujourd’hui une réelle opportunité pour notre pays. Le partenariat international est un facteur clé pour l’émergence de cette filière. A ce titre, le premier accord signé avec l’Allemagne constitue un premier jalon», souligne dans ce sens Aziz Rabbah, ministre de l’énergie, des mines et de l’environnement. Et de noter que d’autres partenariats inscrits dans le cadre du pacte vert européen viendront renforcer le positionnement du Maroc sur ce segment. Le ministre a saisi cette occasion pour présenter à la large audience ayant suivi cet événement les principales avancées du Royaume dans le secteur de l’énergie. M. Rabbah a, à cet effet, précisé qu’un plan d’action sera déployé à travers la commission nationale de l’hydrogène pour accompagner le développement des marchés et de la demande, pour préparer les infrastructures de l’export ainsi que de mettre en place un cadre réglementaire adéquat.

«Les priorités de ce plan d’action étant le renforcement des compétences à travers la formation et la R&D, ainsi que la mise en place d’écosystèmes et de clusters dédiés à cette filière», indique-t-il. De son côté, Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN, a souligné le rôle de son institution pour promouvoir l’hydrogène vert au Maroc. Citons à cet effet la mise en place d’une nouvelle plateforme de recherche et de test dans le domaine Power to X, comprenant différents projets pilotes pour produire de l’ammoniac vert, du méthanol vert et des carburants synthétiques avec des partenaires importants, tels que l’Université Mohammed VI Polytechnique, OCP et Fraunhofer, avec un fort soutien du gouvernement allemand.

L’engagement du Maroc en matière des énergies renouvelables a franchi les frontières internationales. Le Royaume se place d’ores et déjà comme acteur majeur dans le secteur de l’hydrogène vert et de ses applications. Il siège aujourd’hui parmi les membres de l’Association internationale des énergies renouvelables comme étant un coordinateur de l’initiative de l’hydrogène vert aux côtés de l’Union européenne. Une adhésion qui confirme le rôle du Maroc en tant que contributeur actif dans la stratégie environnementale mondiale.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles