Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Partenariat public-privé : Les success stories marocaines décortiquées par BMCE Capital

10.12.2020 - 13:06

L’expérience de l’ONEE en matière de partenariat public-privé a été mise en exergue lors d’un webinaire organisé mercredi par BMCE Capital, pôle Banque d’affaires de Bank of Africa- BMCE Groupe.

L’Office compte à son actif une dizaine de contrats performants dotant ainsi le Maroc d’une infrastructure de qualité qui répond parfaitement aux grandes mutations démographiques, économiques et sociales du pays. «L’expérience de l’ONEE est assez importante. Elle a commencé au-delà de 20 ans. Nous avons pu construire au fil des ans une expertise dans ce domaine», souligne dans ce sens Kamal Htoute, chef de projet stratégique à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) lors de son intervention. Outre l’ONEE, d’autres projets fruit de partenariats publics-privés ont été cités comme exemples à l’instar du projet d’irrigation à El Guerdane dans la région du Souss-Massa visant l’irrigation de 10.000 hectares et un apport en eau superficielle de 47 millions de mètres cubes à partir du complexe du barrage Oulouz et Mohammed El Mokhtar.

«C’est une première au niveau mondial. Ce projet est même considéré comme étant un cas d’école, compte tenu de ses retombées positives», indique pour sa part Najat Saher, adjointe du directeur des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP) relevant du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration. Et de poursuivre que «grâce au partenariat public-privé ce projet a permis de limiter la surexploitation des eaux souterraines par l’économie de 76 millions de mètres cubes par an. Les charges de pompage ont été réduites de 50%. Ce projet a également permis de généraliser l’irrigation localisée sur 10.000 hectares et augmenter la production des agrumes de 200.000 tonnes sans parler des 2,3 millions qui ont été créés et les 11.000 postes maintenus». Le Maroc a réussi à faire du partenariat public-privé un levier de développement.

Ces deux dernières décennies ont connu la réalisation de grands projets d’envergure ayant appuyé les ambitions du Maroc à se positionner en tant que destination attractive et compétitive à l’échelle régionale et internationale. Capitalisant sur ces acquis, il a été procédé à une refonte du texte juridique qui cadre ces contrats élargissant ainsi leur champ d’intervention.

Compte tenu du contexte actuel, les organisateurs de ce webinaire se sont interrogés sur le rôle que pourrait jouer le partenariat public-privé pour assurer la relance ainsi que les opportunités offertes dans ce sens. Les intervenants ont dans ce sens rappelé les multiples avantages de ce cadre contractuel aussi bien pour la partie publique que privée. Se référant à Ali Skandre, membre du directoire de BMCE Capital Conseil, les partenariats publics-privés permettent à l’Etat de manière générale de répondre à un certain besoin en infrastructure tout en limitant l’effort financier. Pour les opérateurs privés, le recours à ce genre de contrat leur donne l’avantage d’être spécialisés dans des domaines précis et par conséquent générer de la rentabilité.

Le partenariat public-privé favorise également le rendement des banques dans la mesure où il leur permet de débloquer des montants importants. Toutefois la réussite d’un projet issu d’un partenariat public-privé reste tributaire d’une bonne anticipation en amont et ce à travers des contrats bien ficelés qui garantissent sa réussite et préservent les droits de l’ensemble des parties prenantes.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles