Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Mise en place d’une usine pour servir 750.000 véhicules

14.12.2020 - 19:18

L’ équipementier automobile américain Adient signe un accord avec le Maroc

L’ écosystème automobile au Maroc se renforce avec un nouvel investissement de taille dans le secteur. En effet, un protocole d’accord a été signé, lundi 14 décembre 2020, par Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique et Michel Berthelin, Vice-Président Exécutif EMEA du groupe Adient. A travers ce partenariat, l’équipementier américain spécialisé dans le segment des sièges automobiles mise sur un programme d’investissement qui porte sur l’implantation d’une nouvelle usine de fabrication de coiffes pour les clients du groupe : PSA, VW et Toyota.

Un investissement de plus de 15 millions d’euros

Cette unité industrielle sera réalisée sur un terrain de 24.500 m² au sein de la Zone d’accélération industrielle Kénitra. Elle nécessitera une enveloppe de 15,5 millions d’euros et permettra d’assurer 1.600 emplois. A l’export, on parle d’un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros pour servir 750.000 véhicules. Dans le même sens, ledit accord prévoit le lancement d’un écosystème fournisseurs afin d’assurer le développement de la chaîne de valeur automobile au Maroc. Cela confirme la volonté du groupe de localiser de nouvelles activités au Maroc incluant notamment les appui-têtes et les accoudoirs. Parallèlement, l’équipementier automobile américain compte, par ailleurs, créer un centre technique et d’ingénierie de coiffe au Maroc pour le développement et le design produit. Ce centre technique, 1er du genre au Maroc, permettra de générer 50 postes d’ingénieurs. « Cet investissement atteste de la confiance que témoignent les investisseurs de renommée au Maroc qui se positionne désormais en tant que plateforme de production et d’exportation d’équipements et de véhicules automobiles », indique Moulay Hafid Elalamy ajoutant que ce projet d’envergure permettra de renforcer l’intégration et la compétitivité du secteur de l’automobile au Maroc.

Une stratégie à long terme du Groupe au Maroc

Ces projets font partie d’une stratégie de long-terme du groupe Adient au Maroc et confortent la compétitivité de l’offre Maroc et la qualité de son capital humain, cite un communiqué des deux partenaires. « Adient est reconnaissant au Maroc de lui ouvrir ses portes un peu plus encore dans cette deuxième phase de son développement. Cet accord va favoriser notre ambitieuse expansion de production dans les coiffes de sièges et dans le développement du savoir-faire technique associé. Le Maroc, en plus d’une situation géographique favorable, c’est une main-d’œuvre dynamique, ayant bénéficié d’une formation de qualité », relève pour sa part Michel Berthelin. Notons que le groupe Adient avait acté sa première présence au Maroc en 2018 avec l’inauguration de sa première usine à Atlantic Free Zone (AFZ), d’une superficie de 8.500 m² sur un total de 18.000 m², nécessitant un investissement de 150 millions de dirhams et employant 245 personnes à date. L’usine, constituant la première filiale d’Adient en Afrique du Nord dénommée « Lamination Automotive Fabrics », est spécialisée dans le laminage de tissus pour les sièges automobiles et fournit des OEM tels que Renault, PSA, Opel, BMW et Nissan. Au niveau international, Adient enregistre un revenu consolidé de 16.5 milliards USD (2019) et une part de marché mondiale de 34% (2018). Les technologies exclusives d’Adient couvrent des solutions diverses de sièges automobiles, y compris les systèmes de sièges complets, les armatures, les mécanismes, la mousse, les appuie-têtes, les accoudoirs et les garnitures. L’équipementier participe, également, au marché des intérieurs automobiles, qui comprend la production de tableaux de bord, de consoles au sol, de panneaux de porte, de consoles au pavillon, de systèmes de cockpit, de garnitures décoratives et d’autres produits intérieurs automobiles. L’entreprise compte 80.000 employés et opère dans 220 usines de fabrication dans 34 pays. Elle possède des filiales partiellement détenues en Chine, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles