Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Bon repas : Ce que proposent les professionnels pour la loi de Finances 2021

16.12.2020 - 10:09

Dans le contexte de crise sanitaire et économique actuel, l’Association des émetteurs de titres de services (ASMETS), la Fédération marocaine des franchises (FMF) et la Fédération nationale des restaurateurs (FNR) sollicitent les autorités pour créer un cadre fiscal favorable aux bons repas, dans le cadre de la LF 21.

« Soutenir le bon repas dans le contexte de crise actuel créera un élan de solidarité et permettra de flécher la dépense des bénéficiaires vers les secteurs cibles», précise Mohamed El Fenne, président de la FMF. En effet, afin d’apporter des solutions immédiates, réalistes et rapidement exécutables, à l’adresse du secteur de la restauration, le collectif ASMETS/FNF/FNR demande aux autorités des mesures. Les mesures principales visent à doubler la valeur faciale du bon repas, soit 60 dirhams avec possibilité de cumul avec la prime panier. Il est également recommandé de tripler la valeur faciale du bon repas, soit 90 dirhams, sans possibilité de cumul avec la prime panier (pour les nouveaux employés ou les sociétés ne proposant pas de prime panier). S’agissant des mesures supports, le collectif appelle à assurer le fléchage du bon repas exclusivement vers le secteur de la restauration, d’encourager la dématérialisation de ces bons et de fixer les réseaux d’acceptation selon les vocations des titres.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles