Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

ADM affiche une bonne santé financière

29.12.2020 - 10:06

La société a réalisé en 2019 un résultat net positif de +101,3 millions de dirhams

Autoroutes du Maroc a continué sur sa lancée en 2019. Pour la 3ème année successive, la société a affiché un résultat net positif de +101,3 millions de dirhams. C’est ce qui ressort de son rapport annuel. «Le chiffre d’affaires (CA) d’ADM à fin décembre 2019 a atteint 3,30 milliards de DH, soit une évolution de 6% par rapport à l’année précédente, portée essentiellement par l’augmentation du trafic», note la même source annonçant que les charges courantes d’exploitation sont en augmentation maîtrisée de 2% par rapport à 2018. Ce n’est pas tout. Le résultat d’exploitation de 2019 affiche une amélioration de +1% par rapport à 2018, pour atteindre +1,68 milliard de dirhams. Quant au résultat financier, il reste maîtrisé à -1,54 milliard de dirhams par rapport à -1,56 milliard de dirhams en 2018. «En 2019, le crédit de TVA d’ADM a enregistré une baisse de 9%, soit 393 millions de dirhams, passant de 4.261 millions de dirhams fin 2018 à 3.868 millions au 31 décembre 2019», disent les responsables expliquant que cette baisse est due à la politique d’exonération des investissements adoptée par ADM depuis 2017, qui a permis de conclure à ce jour quatre conventions d’investissements avec l’Etat pour une enveloppe de 3 milliards de dirhams sur trois ans, soit un saving de 600 millions de dirhams.

Financement

S’agissant du financement, ADM a signé en 2019 un contrat de prêt concessionnel avec la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un montant de 75 millions d’euros, soit près de 810 millions DH pour financer les travaux d’élargissement à 2×3 voies des autoroutes de contournement de Casablanca et de Casablanca-Berrechid. ADM a aussi réalisé avec succès une levée obligataire d’un montant de 2 milliards DH pour financer ses besoins de trésorerie sur une maturité de 30 ans avec 15 ans de grâce. «L’encours de la dette total a atteint près de 39,4 milliards DH, réparti entre près de 18,9 milliards DH de dette concessionnelle en devise et 20,5 milliards DH de dette en dirhams garantie par l’Etat», informe le rapport précisant qu’ADM a poursuivi son modèle de financement des contrats programmes qui marche et qui consiste en un montage dans lequel l’Etat assure le quart de l’investissement et le restant financé grâce à la dette contractée, notamment auprès des bailleurs de fonds internationaux, à savoir la BEI, le FADES, le FKDEA, la BID, la JICA…, avec lesquels 52 conventions de prêts ont été signées.

Selon Anouar Benazzouz, directeur général d’ADM, «le trafic autoroutier en 2019 a connu une croissance de près de 5%, bien au-delà de la croissance du PIB, portant ainsi l’empreinte de la double mission. La circulation moyenne journalière pendant l’année s’est établie à 24,2 millions de véhicules kilomètres par jour, soit une augmentation de +3,9% par rapport à l’année 2018, avec 432.000 transactions par jour, en progression de 8% par rapport à 2018». Le DG ajoute que «pour la deuxième année consécutive, les ventes du Pass Jawaz ont doublé, avec 400.000 nouveaux Pass vendus en 2019, ce qui a permis d’atteindre les 808.317 abonnés. Ce résultat est le fruit du déploiement d’une politique commerciale visant à rendre le Pass Jawaz accessible et à la portée de tous, à travers une offre promotionnelle inédite adaptée à toutes les bourses et la multiplication des canaux de distribution». Et de conclure : «Sur le plan profitabilité, l’année 2019 a également connu la consolidation des fondamentaux et conforté la pérennité de l’entreprise, s’alignant ainsi avec les orientations stratégiques du conseil d’administration de 2017. Ce qui confirme la pertinence de la restructuration financière en tant que décision stratégique de moyen terme, qui a permis depuis 2017 à ADM d’honorer le service de la dette et les charges courantes avec les recettes de péage».

Autofinancement

En 2019, ADM a eu recours principalement à l’autofinancement généré par l’exploitation, aux émissions obligataires et au financement des bailleurs de fonds internationaux. De même, l’année a été marquée par la poursuite des actions de restructuration et de gestion dynamique de la dette entamées depuis trois années. Au courant de l’année, plusieurs chantiers de restructuration ont été initiés, notamment celui de la restructuration d’une partie de la dette concessionnelle de près de 7 milliards de dirhams. Cette restructuration a permis de rallonger la maturité des prêts d’une moyenne de 7 années. Elle a aussi permis de réaliser une économie d’environ 3 milliards de dirhams sur le service de la dette de la société sur la période déficitaire 2020-2032. La mise en œuvre de cette stratégie, qui a débuté en 2016 avec toutes les actions de reprofilage et de gestion dynamique de la dette, ont permis de restructurer près de la moitié de la dette d’ADM, de redresser ses ratios financiers, de faire face au risque de change et de refinancement, de soulager la trésorerie durant la période déficitaire et en général d’équilibrer la situation financière de la société.

Développement

Pour développer son réseau autoroutier, l’Etat marocain a créé ADM en 1989. Il l’investit de la mission de construire et d’exploiter le réseau autoroutier qu’il lui concède. Depuis, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc a réalisé 1.800 km d’autoroute à travers le pays. Aujourd’hui, ADM vit une transition qui marque un tournant dans sa vie d’entreprise dans un contexte où le client, toujours de plus en plus exigeant, attend des prestations d’un niveau très élevé tant en matière de confort et de sécurité que de qualité de service. Ainsi, en plus de ses missions de construction, d’exploitation et d’entretien, de nouvelles missions s’ajoutent à celles-ci dont la priorité absolue est la garantie de la satisfaction client. Des métiers d’autoroutiers qui n’existaient pas au Maroc ont vu le jour pour accompagner l’industrialisation de l’exploitation du réseau autoroutier afin de répondre au mieux aux exigences du client-usager et viser la performance opérationnelle de l’exploitation.

Tour de contrôle

Afin de gérer la sécurité et la fluidité de la circulation autoroutière, ADM a mis en place en 2018 la tour de contrôle de trafic au niveau central. Cette dernière fonctionne 24h/7j, supervisée par plusieurs managers de trafic travaillant en shift, la tour de contrôle reçoit en direct les images captées par un réseau dense de caméras couvrant le réseau autoroutier et signale en temps réel tout incident détecté. La tour coordonne également les interventions avec les équipes d’exploitation sur le terrain. La tour est actuellement en phase de déclinaison au niveau régional afin d’améliorer le niveau de contrôle. Sensibilisation de l’usager à préparer son voyage, notamment en consultant l’application ADM trafic pour s’enquérir de l’état du trafic avant de prendre l’autoroute et éviter les horaires à forte affluence ; • Analyse des comportements des Marocains au volant au travers du premier baromètre marocain de la conduite responsable en partenariat avec la Fondation Vinci Autoroutes.

Modernisation

Dans le cadre de sa nouvelle mission de service, ADM a érigé le client-usager en priorité absolue. En effet, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc est consciente que les autoroutes ne sont pas seulement des infrastructures mais aussi un ensemble de services qui accompagnent, facilitent et rendent le voyage agréable. Depuis, ADM déploie un vaste programme de développement couvrant à la fois la modernisation des aires de repos et de service, la diversification de l’offre de télépéage, le renforcement de l’offre d’assistance, d’information et de connexion, la maintenance, la modernisation et la digitalisation de l’exploitation répondant aux exigences de sécurité et de confort du voyage.

Jawaz

En parallèle des chantiers de digitalisation, ADM a inscrit l’accessibilité des moyens de paiement digitaux et la proximité des points de commercialisation comme deux objectifs marketing inscrits au cœur de sa stratégie couronnée de succès commercial. De belles performances commerciales : à fin 2019, le produit Jawaz a dépassé les 800.000 abonnés avec 400.000 nouveaux pass vendus. Les ventes ont ainsi doublé pour la deuxième année consécutive. Le nombre des transactions de recharge Jawaz avoisine les 3 millions, soit le double de la performance 2018 avec une progression en volume de +46%.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles