Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Echanges extérieurs à fin novembre 2020 : Le déficit commercial s’allège de plus de 26%

01.01.2021 - 22:03

Commerce extérieur, échanges de services, recettes MRE, investissements directs … l’Office des changes vient de dévoiler ses indicateurs extérieurs à fin novembre 2020.

Une période marquée par le contexte de la Covid-19 et ses effets sur les différents secteurs. Il en ressort que le déficit commercial marque un allègement de 26,2% à fin novembre 2020, soit environ 49,16 milliards de dirhams. Voici les principaux éléments saillants de cette note.

Baisse des importations et des exportations

Selon ces mêmes statistiques, les importations et les exportations de marchandises enregistrent des baisses respectives de 15,9% et de 8,4% par rapport à la même période de l’année 2019. Il s’avère également que la facture énergétique s’établit à près de 44,81 milliards de dirhams sur les onze premiers mois de l’année 2020 contre 69,73 milliards de dirhams sur la même période en 2019, ce qui représente -24, 92 milliards de dirhams. Pour ce qui est des importations des produits alimentaires, elles s’élèvent à 50, 90 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 43,75 milliards de dirhams à fin novembre 2019. « Ceci est attribué à la hausse des achats de blé (+3,6 MMDH) et ceux de l’orge (+1,58 MMDH) », précise la même source.

Baisse de près de 30% des exportations aéronautiques

Globalement, la diminution des exportations est due au recul des ventes de plusieurs secteurs. Dans les détails, les exportations automobiles ont baissé de 10,8%, soit -8,05 milliards de dirhams pour atteindre les 66,29 milliards à fin novembre 2020 contre 74, 34 milliards de dirhams sur la même période en 2019. « L’évolution des exportations du secteur automobile au titre des onze premiers mois de 2020, s’explique principalement par le recul des ventes du câblage (–20,5% ou -6,08 MMDH), de la construction (-15,4% ou -4, 87 MMDH) et de l’intérieur véhicules et sièges (-9% ou -656 MDH). La part de ce secteur dans le total des exportations s’élève, ainsi, à 27,7% contre 28,5% un an auparavant », relève-t-on de l’Office des changes. Pour ce qui du secteur du textile et cuir, les indicateurs de l’Office des Changes font état d’un repli de 18%, soit une baisse de 6,21MMDH). Ce secteur a enregistré 28,25 milliards de dirhams durant les onze premiers mois de 2020 contre 34,47 milliards de dirhams un an auparavant. Les exportations du secteur textile et cuir à fin novembre 2020 « ont été affectées principalement par le recul des ventes des vêtements confectionnés (-4,57 MMDH) et celles des articles de bonneterie (-1,51 MMDH) », précise la même source. Du côté de l’Aéronautique, les exportations du secteur ont reculé de 30,1% (soit une baisse de 4,75 milliards de dirhams). Le chiffre d’affaires réalisé dans ce sens à l’export s’élève à 11,04 milliards de dirhams contre 15,80 milliards de dirhams réalisés à fin novembre 2019. Du côté des autres extractions minières, celles-ci atteignent 2,88 milliards de dirhams contre 3, 68 milliards de dirhams (-21,7% ou -801MDH). S’agissant du secteur électronique et électricité, les ventes à l’export s’élèvent à 9,21 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 9,32 milliards de dirhams à fin novembre 2019. Ce qui représente un recul de 1,1% (ou -107 millions de dirhams). Les autres industries ne s’en tirent pas mieux puisqu’elles affichent une diminution de -12,8% (ou -2,82MMDH). Dans ce sens, les exportations pour ces activités s’élèvent à 19, 15 milliards de dirhams au titre des onze premiers mois de 2020 contre 21, 97 milliards de dirhams une année auparavant.

L’agriculture et les phosphates solides

La baisse des exportations est atténuée par la croissance des ventes dans les secteurs de l’Agriculture et l’Agro-alimentaire et les Phosphates et ses dérivés. A cet effet, le secteur de l’Agriculture réalise une hausse de 1% (+563 millions de dirhams), enregistrant à cet effet des exportations de l’ordre de 56,84 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 56,27 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. « Cette évolution provient essentiellement de l’accroissement de 3,8 % des ventes de l’agriculture, sylviculture, chasse et celle de 0,9% de l’industrie alimentaire. La part de ce secteur dans le total des exportations s’est consolidée de 2,3 points passant de 21,5% à fin novembre 2019 à 23,8% à fin novembre 2020 », souligne la même source. Quant aux exportations des Phosphates et dérivés, elles ressortent à 45, 52 milliards de dirhams au cours des onze premiers mois de l’année 2020 contre 45, 37 milliards de dirhams à fin novembre 2019, (soit +0,3% ou +157 millions de dirhams).

Balance des excédents

Au cours des onze premiers mois de l’année 2020, la balance des échanges de services enregistre un excédent en baisse de 35,7% (+53, 54 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre +83, 20 milliards de dirhams à fin novembre 2019. Dans ce sens, les exportations s’élèvent à 115, 47 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 171,15 milliards de dirhams à fin novembre 2019, soit -32,5%. Parallèlement, les importations de services sont en diminution de 29,6%. S’agissant des recettes voyages, principale composante des exportations de services, elles atteignent 30,81 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 72,92 milliards de dirhams une année auparavant, soit -42,10 milliards de dirhams, précise l’Office des Changes ajoutant que les dépenses voyages sont en baisse de 50,4% (9, 55 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 19, 25 milliards de dirhams à fin novembre 2019).

Recettes MRE et investissement directs : Ce qu’il faut retenir

Au titre des onze premiers mois de l’année 2020, les envois de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Etranger sont en croissance de 3,9% (+2,33 milliards de dirhams). Ces recettes s’élèvent à environ 61,90 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 59, 57 Milliards de Dirhams à fin novembre 2019. Par ailleurs, le flux net des Investissements Directs Etrangers (IDE) s’élève à 13, 83 Milliards de Dirhams à fin novembre 2020 contre 17, 29 milliards de dirhams un an auparavant, soit -3,46 MMDH ou -20%. Cette évolution est liée à la baisse des recettes des IDE de 23,1% (23, 80 milliards de dirhams contre 30, 93 milliards de dirhams. Concernant les investissements directs marocains à l’étranger ils s’élèvent à 6,79 milliards de dirhams à fin novembre 2020 contre 9,97 milliards de dirhams à fin novembre 2019, soit –31,8%. Parallèlement, les indicateurs de l’Offices des Changes font ressortir que les cessions de ces investissements ont plus que doublé (+1,47 MMDH).

 

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles