Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les travaux d’aménagement du port d’Asilah se poursuivent

05.01.2021 - 19:09

Le projet permettra une amélioration des conditions d’accès des bateaux de pêche

En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les travaux avancent au niveau du port d’Asilah. Chapeauté par l’Agence nationale des ports (ANP), ce projet d’aménagement de cette infrastructure portuaire s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des zones portuaires au Maroc. Ainsi, toutes les parties prenantes, à leur tête l’ANP, la Direction régionale du détroit et la Direction du port de Tanger, poursuivent leur mobilisation pour la réalisation de l’ensemble de la première phase de ce projet, qui concerne les travaux de dragage du bassin intérieur et du chenal d’accès ainsi que l’enlèvement d’une partie de la digue principale du port d’Asilah. Il s’agit également des travaux de substitution des tétrapodes de la zone du musoir de la digue secondaire par des enrochements et le prolongement de la digue principale. Alors que la deuxième partie du projet consiste en le dragage du chenal d’accès et des bassins au niveau de la zone adjacente du quai de pêche et celle aménagée pour la pêche artisanale. Elle comprend les travaux de dragage et de remblaiement du bassin Sud-Est du port par des remblais d’apport. Il s’agit également de la construction de nouveaux cavaliers de protection des nouveaux terre-pleins dans cette zone portuaire. Ce qui va entraîner une amélioration des conditions d’accès des bateaux de pêche de ce port.

L’augmentation des captures en poissons
Ce projet permettra de donner un nouvel élan au développement socio-économique d’Asilah, dont l’économie locale dépend essentiellement de la pêche et du tourisme balnéaire. Il contribuera à l’augmentation des captures en poissons et l’amélioration des revenus des marins pêcheurs.
Créé en 1992, le port d’Asilah se distingue par sa position géographique au centre-ville et en face des remparts portugais et de la célèbre Tour Kamra. Il héberge une flotté de pêche côtière, qui est composée de trois navires palangriers et huit corailleurs, et celle de pêche artisanale avec 110 canots actifs. Il est actuellement la source de revenu pour 500 marins et fait l’objet de développement de plusieurs autres activités annexes telles que celles de mareyage, de constructions des barques, de transport,… Le port d’Asilah a connu, en 2020, le débarquement d’environ 100 tonnes de poisson, permettant de générer quelque 5 million de dirhams.

90% des débarquements constitués d’espadon
L’espadon représente plus de 90% de l’ensemble des débarquements des produits de la pêche effectué dans ce port. Le quota est limité en 2020 à 97 tonnes de cette espèce de poisson pour la ville d’Asilah. Le reste des débarquements est constitué de poisson blanc et des grands crustacés comme la langouste et le crabe.
Notons qu’Asilah se distingue par sa production du corail, qui a pu attirer un nombre important de professionnels dans le milieu marin. D’ailleurs, cette espèce bénéficie d’une protection internationale et fait l’objet d’un plan d’aménagement du département de la pêche maritime depuis 2005. Le nombre maximum de navires autorisés à la pêche du corail est de 10.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles