Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Tourisme rural : 4 régions marocaines dotées d’une ingénierie spécifique

22.01.2021 - 10:06

Un coup d’accélérateur vient d’être donné au tourisme rural au Maroc. Un budget de plus de 500 millions de dirhams a été engagé pour le financement de cette activité dont 65 millions de dirhams portés par la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) dans le cadre de conventions avec les régions et autres partenaires.

Outre le financement, la SMIT contribue à l’émergence du tourisme rural à travers des programmes spécifiques avec 4 régions prioritaires, en l’occurrence Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab, Guelmim-Oued Noun et Béni Mellal-Khénifra.
L’objectif étant de conforter le positionnement Nature & Désert des régions et provinces du Sud ainsi que celui de la région Béni Mellal-Khénifra, porte-drapeau du tourisme rural national. «L’intervention de la SMIT permet ainsi de disposer d’une approche de développement de produits éco-touristiques à mettre en place par les collectivités territoriales, à savoir : la thématisation des circuits, la mise en valeur des ressources et la valorisation des écosystèmes afin d’améliorer l’expérience touristique des visiteurs», relève-t-on dans ce sens.

Les actions de la SMIT pour le tourisme rural pour les prochaines années ont pour titre phare l’amélioration de l’expérience visiteurs. Ceci passe par trois axes principaux. Citons en premier la densification de l’offre touristique, la valorisation et l’enrichissement du produit touristique rural et la mise à niveau des villages.
Ainsi, l’action de la SMIT dans sa globalité consiste à créer un effet d’entraînement sur l’investissement touristique privé en particulier les TPME. Il est également question de drainer davantage de flux touristiques à travers la mise en valeur du produit rural et nature et la variation des éléments à visiter et à découvrir. L’engagement étant également de restructurer et d’harmoniser les espaces publics des villages via l’embellissement des façades et principales allées et l’aide à la création de nouvelles fonctions touristiques au sein de ces villages. «Il est prévu d’œuvrer pour les étapes à venir, pour la mobilisation des financements nécessaires à la mise en place du programme de valorisation touristique du Parc National d’Ifrane l’année prochaine.

La finalisation de la mobilisation des financements pour le programme de développement du tourisme rural à Errachidia est également programmée pour l’année prochaine», relève-t-on de la SMIT. Et de préciser qu’«un mécanisme d’accompagnement pour la création des TPME est également prévu pour enrichir et animer les circuits Nature». L’idée étant d’apporter une valeur ajoutée spécifique en accueillant de nouvelles activités portées par la TPME et soutenir un entrepreneuriat innovant alliant tourisme, économie et biodiversité. Rappelons que la SMIT a signé récemment avec le département des eaux et forêts une convention portant sur la valorisation touristique des parcs nationaux. Un rapprochement qui tend à répondre de manière efficace à la demande en termes d’écotourisme et de tourisme rural. «L’approche adoptée tend ainsi à construire des offres de tourisme de nature porteuses de sens, basées sur la rencontre avec un territoire unique qu’est le Parc National ainsi que de développer de nouveaux produits touristiques en fournissant un appui aux porteurs de projets afin d’encourager les produits et services issus des valeurs intrinsèques portées distinctivement par chaque Parc national», souligne la SMIT. Cette démarche a pour finalité de développer et promouvoir dans les Parcs nationaux une forme nouvelle d’écotourisme, de découverte des patrimoines naturels et culturels et un tourisme d’aventure autour des sports et activités physiques.

Les orientations définies dans ce sens portent sur le développement d’une offre d’animation écotouristique riche, diversifiée et valorisante, la mise en réseau des différents clusters d’attractivité touristique ainsi que de créer un brand national des parcs, en l’occurrence «Marque Parcs Maroc».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles