Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Immobilier : Les transactions en baisse de 15,2%

17.02.2021 - 13:06

Selon les indicateurs de Bank Al-Maghrib pour l’année 2020

Après un début d’année flou, le marché immobilier reprend des couleurs. Les ventes se sont inscrites en nette progression à fin 2020. C’est ce que confirme d’ailleurs Bank Al-Maghrib dans sa dernière publication relative à l’indice des prix des actifs immobiliers. Les transactions immobilières ont affiché une hausse de 39% au 4ème trimestre de l’année. En glissement annuel, cette variation revient à 27,1%. Des indicateurs qui démontrent un regain de confiance des acquéreurs malgré un contexte difficile. Chose qui dynamiserait le marché de l’immobilier qui a été fortement touché par la crise sanitaire. L’impact de la pandémie se résume comme suit : une baisse de 15,2% des ventes sur l’année 2020 et une dépréciation de 0,9% des prix des actifs. Retour sur les dernières tendances du marché.

Les villas de plus en plus vendues

La hausse des ventes immobilières à fin 2020 concerne l’ensemble des catégories de biens. Au niveau du résidentiel, les transactions ont enregistré une hausse de 22,1% par rapport au volume atteint une année auparavant. Cette progression résulte de la hausse de 23,3% des ventes d’appartements et de 47,6% des villas au moment où les ventes des maisons ont fléchi sur la même période de 2,7%. En ce qui concerne le foncier, le nombre de transactions y afférent a progressé de 47,3% comparé au quatrième trimestre 2019. Quant aux biens professionnels, Bank Al-Maghrib relève une hausse de 24,9% résultant d’une hausse de 25,2% des ventes des locaux commerciaux et de 22,9% de celles des bureaux. En ce qui concerne les prix de ces actifs, la banque centrale fait ressortir une hausse de 0,8% pour le résidentiel, dont une appréciation de 0,9% pour les appartements, de 0,5% pour les maisons et de 0,8% pour les villas. Le prix du foncier a par ailleurs chuté de 0,5% en glissement annuel au même titre que celui de l’immobilier professionnel qui a affiché une baisse de 1% recouvrant ainsi des baisses de 0,1% des locaux commerciaux et de 6,3% pour les bureaux.

Les principales tendances par ville

La tendance du marché immobilier par ville démontre que les prix des actifs immobiliers au niveau de Rabat ont marqué une diminution trimestrielle de 2,6%. Cette baisse s’explique par le repli de 1,6% des prix des biens résidentiels au niveau de la ville accompagné d’une baisse de 2,1% des terrains et de 12,3% des actifs à usage professionnel. Les ventes au niveau de Rabat se sont consolidées de 43,2% marquées ainsi par la hausse de 43,5% des ventes des biens résidentiels, de 34,5% des terrains et de 50% des biens à usage professionnel. «Sur l’ensemble de l’année 2020, les prix ont progressé de 0,7% et les transactions ont reculé de 17,4%», constate Bank Al-Maghrib.

En ce qui concerne Casablanca, les prix ont affiché une progression trimestrielle de 0,7% avec une hausse de 1,3% pour le résidentiel, et des baisses de 2,1% pour les terrains et 3% pour l’immobilier professionnel. Les ventes ont affiché pour leur part un accroissement de 29% tiré par la hausse de 29% des ventes du résidentiel, de 32,2% de celles des actifs professionnels et de 9,3% pour le foncier. En revanche, la tendance relevée sur l’ensemble de l’année fait ressortir un repli de 0,6% des prix accompagné par un fléchissement de 10% des ventes.

A Marrakech, les prix ont régressé de 1,8% et les transactions ont baissé de 10,1%. Même tendance affichée en glissement trimestriel puisque le prix des actifs a reculé de 6% comparé à un trimestre auparavant tandis que les ventes se sont améliorées de 32,5%. Au niveau de Tanger, Bank Al-Maghrib relève une hausse de 4,1% des prix immobiliers par rapport au 3ème trimestre 2020 ainsi qu’une hausse de 52,9% des transactions. On note par ailleurs une diminution des prix immobiliers de 2,3% sur toute l’année ainsi qu’une baisse de 25,2% des ventes.

 

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles