Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Crédit du Maroc : Une baisse de plus de 62% du Résultat net part du groupe

03.03.2021 - 13:04

Marquée par une année 2020 de crise sanitaire

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire, Crédit du Maroc présente un Résultat net part du groupe (RNPG) en recul de 62,6% en 2020 s’élevant à 190 millions de dirhams contre 509 millions de dirhams en 2019. C’est ce qu’a dévoilé la banque lors d’une e-conférence qui s’est déroulée le 2 mars 2021, dévoilant les résultats du Crédit du Maroc à fin 2020. Le produit net bancaire (PNB) atteint environ 2,38 milliards de dirhams. Pour ce qui est du résultat net d’exploitation, il est en progression de 3,1% hors don Covid. On notera aussi que le coût du risque à fin 2020 du Crédit du Maroc est en croissance de 124,7%.

Il atteint 721,7 millions de dirhams sur la même période. De son côté, l’activité commerciale de la banque se montre résiliente avec des crédits clientèle en légère baisse de 0,7% à près 43,89 milliards de dirhams et une collecte globale en progression de 4% à fin décembre 2020. Les financements des ménages sont tirés par le crédit habitat avec une hausse de 2,1% atteignant 14,68 milliards de dirhams en 2020. S’agissant des crédits à la consommation, ils ont fléchi de 9,3% enregistrant au total plus de 3,68 milliards de dirhams. Par ailleurs, la banque fait état d’une dynamique prononcée de finances participatives avec des encours de financement Mourabaha de la fenêtre participative Arreda en croissance de + 112%. Pour ce qui est du financement des entreprises concentré sur les besoins de trésorerie, on relèvera que les crédits à court terme s’élèvent à près de 12,15 milliards de dirhams en 2020, marquant une croissance de 10% par rapport à l’année 2019. Les crédits à l’équipement sont en repli de 9,2% affichant un total de 6,71 milliards de dirhams au 31 décembre 2020. Du côté de la collecte bilan, il s’avère qu’il y a une plus grande volonté des clients de la banque de garder leur épargne disponible.

A fin 2020, les comptes à vue sont hausse de plus de 5,7%, ceux de l’épargne en légère augmentation de 0,9% alors que les dépôts à terme ont fléchi de 31,7%. Quant à la collecte hors bilan, la banque fait remarquer : «une très bonne orientation de l’activité OPVCM que ce soit sur le retail ou sur le coroprate». La croissance soutenue de l’épargne se reflète donc à travers une amélioration de plus de 14% sur les OPVCM et une hausse de l’assurance vie de 7,9%. A noter que les encours de l’assurance vie bénéficient de l’épargne programmée.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles