Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Mise en place d’un programme pour le développement du produit touristique : Une convention pour mettre en valeur les potentialités de Draa-Tafilalet

04.03.2021 - 13:12

Les parties contractantes ambitionnent de renforcer leur collaboration, tant au niveau stratégique qu’opérationnel, à travers l’établissement d’une cartographie des opportunités d’investissement dans le secteur.

Frappée de plein fouet par la crise sanitaire, liée à la pandémie du Covid-19, la région de Draa-Tafilalet veut se rattraper et prendre le pas sur les autres destinations touristiques de choix pour les visiteurs nationaux et internationaux. Dans ce contexte, le ministère du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, la wilaya de la région, la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) et le Centre régional d’investissement (CRI) viennent de signer une convention de partenariat, visant à mettre en place un programme pour le développement du produit touristique au niveau de la région.

Les parties contractantes ambitionnent de renforcer leur collaboration, tant au niveau stratégique qu’opérationnel, à travers l’établissement d’une cartographie des opportunités d’investissement dans le secteur, la conduite d’une veille économique prospective et anticipatrice, la réalisation d’études et enquêtes en relation avec l’industrie du tourisme ainsi que l’accompagnement des projets en souffrance. «L’interaction et la complémentarité entre l’expertise sectorielle et stratégique de la SMIT d’une part, et l’ancrage territoriale du CRI à travers ses nouvelles prérogatives d’autre part permettront de répondre efficacement à la nécessité d’une relance efficace de l’investissement touristique et partant du développement du produit touristique dans les meilleures conditions au niveau de cette région», indique un communiqué émis à l’issue de la signature de cette convention, avant d’ajouter que cette convention vient donc «à point nommé pour simplifier la lecture de l’intervention des parties tenant compte des nouvelles prérogatives du CRI et du positionnement de la SMIT dans le cadre de la régionalisation avancée».

Un programme élaboré de concert avec les acteurs et partenaires locaux

En se basant sur les dispositions de cette convention toutes les parties prenantes s’engagent à atteindre tous les objectifs tracés dans le cadre de ce programme, qui avait été élaboré de concert avec les acteurs et partenaires locaux. Ce programme qui s’articulera autour de la valorisation des actifs patrimoniaux matériels et immatériels de cette région portera sur le développement de l’animation et le loisir touristique, l’aménagement et la réhabilitation des sites et infrastructures touristiques, le renforcement de la signalétique et l’information touristique et le soutien de la promotion des investissements touristiques au niveau de la région. Ce qui permettra d’étoffer davantage l’offre d’animation au niveau de la région et d’allonger la durée moyenne de séjour dans cette destination.

Un grand apport dans le cadre des préparatifs pour la reprise

Par ailleurs, ce programme sera d’un grand apport pour les préparatifs des opérateurs pour la reprise après une longue période de récession due aux mesures de confinement prises pour éviter la propagation de la pandémie sur le territoire régional. Il permettra ainsi de mettre en valeur les atouts de de la région, qui a connu ces dernières années une régression de ses performances touristiques.
D’autant plus que la région de Draa-Tafilalet jouit de ressources touristiques naturelles et culturelles riches et variées telles que les montagnes, les gorges et dunes de sable ainsi que de verdoyantes oasis conjuguées à un patrimoine architectural de ksours et kasbahs reflétant la profondeur et l’ancrage historique de ce territoire.
Rappelons que pour rehausser l’attractivité de la région, celle-ci a connu la réalisation d’une série de projets structurants permettant ses infrastructures touristiques sur son territoire. Ce qui lui a permis une augmentation de sa capacité touristique de 6700 lits additionnels entre 2011 et 2020, pour atteindre environ 10.000 lits actuellement. Cette capacité est dominée par des structures hôtelières ainsi que les gîtes ruraux. Les destinations connaissent en moyenne une durée de séjour, en deçà des ambitions et du potentiel de la région dans son ensemble.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles