Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le 1er « Virtual-Smap », du 21 au 24 mai 2021

19.03.2021 - 13:12

La première édition du Salon virtuel de l’immobilier marocain « Virtual-Smap » se tiendra du 21 au 24 mai 2021, ont annoncé, jeudi à Rabat, les organisateurs.


Le « Virtual-Smap » est la prolongation digitale du salon de l’immobilier marocain (SMAP) qui est un évènement fédérateur réunissant les investisseurs, les acquéreurs et les professionnels du secteur dans un contexte exceptionnel, a-t-on indiqué lors d’une conférence de presse tenue sous le thème « Immobilier au Maroc: quel relance en 2021 ? » à l’initiative du ministère de l’Aménagement du territoire national de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

Cette rencontre a été également l’occasion de mettre en lumière auprès des Marocains du monde, les mesures prises par le ministère pour relancer le secteur immobilier pendant la crise sanitaire et les dispositions à prendre pour encourager et faciliter l’investissement dans ledit secteur.
A cette occasion, la secrétaire générale du département de l’Habitat et de la politique de la ville, Majida El Ouardirhi, a passé en revue les principaux indicateurs du secteur, en particulier ceux relatifs à la période du confinement, indiquant que la consommation du ciment a baissé de près de 18% et le nombre de mises en chantiers a diminué d’environ 48%.

Cette situation s’explique essentiellement par les restrictions de mobilité durant cette période, a-t-elle précisé. Néanmoins, les mesures relatives aux facilités fiscales concernant les droits d’enregistrement ont permis au secteur de reprendre rapidement ses indicateurs habituels, a relevé Mme El Ouardirhi. Elle a, par ailleurs, souligné que cette conférence, marquée par la présentation de la plateforme dédiée à ce salon virtuel, offre aussi l’opportunité de débattre autrement l’activité immobilière, de manière dématérialisée. « Nous avons pu mettre en exergue les différentes actions entreprises, à court et moyen termes, afin de garantir une reprise sereine et rapide du secteur ».

Pour sa part, le président du directoire du groupe Al Omrane, Badr Kanouni, est revenu sur les mesures qui ont été entreprises par la société Al-Omrane afin d’assurer la continuité des travaux durant cette période, se félicitant de la forte solidarité dont le secteur a été témoin.
Et de soutenir: « Le gouvernement a pris un certain nombre de mesures ayant permis au secteur de l’immobilier de passer l’année 2020 dans les meilleurs conditions possibles. Le Groupe Al Omrane, en tant qu’opérateur public chargé de la mise en oeuvre de cette politique dans le secteur, y a contribué aux côtés du ministère de l’Habitat et des différents partenaires institutionnels ».
« Durant l’année écoulée, nous nous sommes engagés à maintenir le lancement des appels d’offres, une manière de participer au soutien du secteur dans cette crise pandémique inédite », a souligné M. Kanouni, faisant état de plus de 400 offres qui ont été réalisées pour des investissements de 4 MMDH.
Pour l’année 2021, « qui se présente sous de meilleurs auspices », le Groupe réfléchit sur les différents moyens à même de contribuer à une reprise « la plus rapide possible » du secteur, a-t-il fait savoir.
Pour sa part, Anice Benjelloun, Vice-Président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), a jeté la lumière sur la difficulté de la période que le secteur a traversé et l’énorme travail accompli par les promoteurs immobiliers pour maintenir les postes de travail.
Il a également salué les efforts déployés par le ministère en matière de dématérialisation des services et insisté sur la nécessité de développer et compléter ce processus.
Dans ce sillage, a assuré M. Benjelloun, la FNPI oeuvre en étroite collaboration avec le ministère de l’Habitat pour garantir un espace de vie agréable et harmonieux permettant l’épanouissement des citoyens et de leur familles et ce, dans un environnement favorable.
De son côté, Abdellatif Yagou, président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, a confirmé la reprise immobilière après la stagnation des contrats de vente dus à l’effet du confinement et ceci grâce à la solidarité des secteurs public et privé et à la mobilisation de tout l’écosystème, ce qui a permis la reprise des opérations de vente depuis juillet 2021.
M. Yagou a fait également observer qu’à l’instar des autres professions, le notariat a été profondément impacté par la crise sanitaire du Coronavirus, notant toutefois, que grâce au plan de relance initié par le ministère, en collaboration avec les différents partenaires du secteur de l’immobilier, « nous avons pu mettre en place des mesures incitatives qui ont permis une certaine reprise de l’activité ».
Dans le même contexte, le Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), Hicham Serghini, a évoqué le grand effort que l’État a fait pendant et après la période de crise en créant un produit de garantie Damane oxygène pour aider les entreprises opérant dans le secteur immobilier à dépasser cette étape, ainsi qu’un produit de garantie Damane relance, afin de garantir le financement de projets immobiliers et permettre aux opérateurs de poursuivre leurs investissements dans le secteur.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles