Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Agro-alimentaire : Focus à Rabat sur les opportunités d’investissement

27.03.2021 - 16:03

Les opportunités d’investissement et les mécanismes d’appui à la relance du secteur de l’agroalimentaire, ont été au centre d’un panel, tenu samedi à Rabat, lors de la 20ème édition du forum Industries Agricoles et Alimentaires (IAA)-Entreprises.

Lors de cet événement, initié par l’Association des Elèves Ingénieurs en Industries Agricoles et Alimentaires (ASSELEING IAA) de l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan-II, les participants ont mis l’accent sur les atouts du secteur, les nouvelles opportunités de développement et d’investissement des filières agricoles, mais aussi sur les grands défis auxquels ce secteur fait face.

Les participants ont, à cet effet, identifié plusieurs axes de développement, notamment les nouvelles opportunités de développement et d’investissement en aval des filières, offertes par la stratégie « Génération Green ».

Il s’agit également de la nécessité de mettre en place des mécanismes d’accompagnement et d’incitation pour la relance et le développement du secteur des Industries Agricoles et Alimentaires (IAA).

Dans ce cadre, Sihame Zarrou, de la direction des Industries Agro-alimentaires au ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique a mis en avant le potentiel énorme du secteur des IAA en termes de production de matières premières végétales et produits de la pêche, renforcé notamment par le lancement des plans de développement sectoriels (Génération green et Halieutis).

Mme Zarrou a également souligné la qualité de l’infrastructure d’accueil et compétitive du secteur, l’existence du savoir-faire, et de la logistique, de plus en plus performante, mettant en exergue l’accès préférentiel à certains marchés, notamment européen et américain, pour plusieurs produits agricoles et agro-industriels.

Elle, a en outre, noté que les principaux défis à relever par le secteur sont notamment la concurrence, l’intégration amont/aval (transformation à forte valeur ajoutée, innovation, etc..), l’évolution des habitudes alimentaires des consommateurs, l’évolution technologique (procédés techniques, biotechnologie, etc..) et le potentiel à l’export sous-exploité.

De son côté, Mustapha Chehhar, directeur du domaine vert du groupe Crédit Agricole du Maroc a indiqué que l’industrie agroalimentaire est « hautement stratégique » dans l’autonomie alimentaire de la nation, notant que celle-ci représente 150.000 emplois et 115 milliards de dirhams du Chiffre d’affaires (CA).

« Notre nation fait face à une crise sans précédent dans laquelle elle s’est distinguée par une approche proactive dans les domaines sanitaire et économique », a-t-il dit, relevant que le secteur des IAA, touché en plein fouet par la crise du Covid-19, a maintenu l’approvisionnement du marché sur l’ensemble des filières, et a assuré une stabilité des prix de vente.

Il a, à ce propos, rappelé les mesures efficaces prises dans ce sens notamment le soutien du pouvoir d’achat des populations vulnérables (soutien de la demande interne), le report des crédit aux particuliers, le report des échéances des entreprises, l’assouplissement des règles prudentielles des banques ainsi que l’autorisation du surseoir momentanément au paiement des cotisations sociales.

Pour sa part, Hamid Felloun, directeur de la Fédération Nationale de l’Agro-alimentaire (FENAGRI) a insisté sur l’amélioration de la compétitivité systémique des chaînes de valeur, en soutenant l’expansion de la production agricole primaire et en améliorant la durabilité des intrants produits localement.

Il s’agit aussi d’encourager le secteur informel dans la transition vers le respect des règlements et des normes, encourager l’amélioration de la gouvernance dans les chaines de valeur et renforcer les capacités de l’interprofession, renforcer l’introduction des principes de production décarbonée et d’économie circulaire dans l’ensemble des filières (transport, chaine de froid, digitalisation) et encourager l’introduction de technologie à haut rendement énergétique, a-t-il relevé.

Placé sous le thème « l’Agro-alimentaire au Maroc : leviers de performance d’un secteur résilient et aux perspectives prometteuses », ce forum, organisé en mode hybride (en mode présentiel pour les conférenciers, panelistes et invités et à distance pour le grand public), s’inscrit dans le cadre des activités d’ouverture des jeunes sur le milieu professionnel, notamment le secteur des IAA.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles