Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Dette extérieure publique : Un encours de plus de 374 milliards DH à fin 2020

07.04.2021 - 13:06

Le Trésor rafle plus de la moitié de cette dette (53,3%) au moment où la part de l’encours alloué aux autres emprunteurs publics se situe autour de 45,7%.

374,3 milliards de dirhams tel est l’encours global de la dette extérieure publique du Maroc au titre de l’exercice 2020, soit 34,9% du PIB. Il s’inscrit en consolidation de 34,42 milliards de dirhams comparé au montant contracté une année auparavant.

Le Trésor rafle plus de la moitié de cette dette (53,3%) au moment où la part de l’encours alloué aux autres emprunteurs publics se situe autour de 45,7%. En effet, l’encours de la dette extérieure du Trésor a atteint à fin 2020 les 199,52 milliards de dirhams contre 161,5 milliards de dirhams alloués une année auparavant représentant ainsi 18,6% du PIB. Dans sa globalité, la structure de la dette extérieure publique place les multilatéraux en tête des créanciers avec une part de 48,9%, le MFI et banques commerciales arrivent en deuxième position avec une part de 28,1%.

La part des pays de l’Union européenne dans la structure globale de la dette extérieure s’élève à 16% contre 2,8% pour les pays arabes. De même, la structure par devise laisse entrevoir une part de 60,7% pour l’euro, 29,8% pour le dollar américain et 3% pour le yuan. Notons que 74,5% de cette dette sont accordés à taux fixe contre 25,5% à taux variable. Se référant aux dernières statistiques de la direction du Trésor et des finances extérieurs (DTFE), les tirages sur emprunts extérieures publics ont atteint les 75,8 milliards de dirhams.

De ce volume, 62,9 milliards de dirhams ont été mobilisés par le Trésor dont 13,1 milliards de dirhams pour les appuis aux réformes. De même, 10,1 milliards de dirhams ont été tirés au titre des mesures d’atténuation des impacts de la pandémie de la Covid-19 tandis que 12,9 milliards de dirhams ont été destinés aux projets des Etablissements et entreprises publics, les collectivités territoriales et institutions d’utilité publique.
Le total des tirages auprès des créanciers multilatéraux s’est élevé à 29,44 milliards de dirhams. On note également des tirages de l’ordre de 37,47 milliards de dirhams auprès du MFI et banques commerciales et 8,93 milliards de dirhams auprès des créanciers bilatéraux dont les pays de l’Union européenne (8,39 milliards de dirhams) et les pays arabes (179 millions de dirhams).

Par ailleurs, le service de la dette extérieure publique s’est établi à 41,4 milliards de dirhams en 2020. La DTFE indique à ce propos que 24 milliards de dirhams ont été réglés par le Trésor et 17,4 milliards de dirhams par les autres emprunteurs publics. Les charges en principal ont atteint en 2020 les 32,95 milliards de dirhams au moment où les charges en intérêts se sont établies à 8,46 milliards de dirhams.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles