Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Pour développer le tourisme patrimonial : La cité de Volubilis bientôt en réalité augmentée

09.04.2021 - 16:06

Ce jeu proposera une version haut de gamme reposant sur l’utilisation des casques en réalité augmentée pour les amateurs des nouvelles technologies et les «gamers».

Le digital peut aussi être au service du tourisme patrimonial. Durant la période de la Covid-19, les nouvelles technologies se présentent comme une solution idoine pour rendre plus attractifs et plus visibles nos joyeux patrimoniaux et les sites archéologiques les plus emblématiques du Maroc. Elles permettent également d’attirer une nouvelle niche de touristes sur la beauté des lieux et fidéliser une communauté autour de rendez-vous connectés. C’est l’expérience à laquelle se prêtera bientôt la cité antique de Volubilis grâce à la transformation «phygitale». Dans ce sens, le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports travaille sur la conception et le développement d’un projet numérique «phygital» pour la valorisation du patrimoine culturel marocain dans le site de Volubilis à Moulay Driss Zerhoun (relevant de la préfecture de Meknès). Connue pour ses spécificités architecturales, la cité de Volubilis s’ouvre à de nouvelles perspectives.

Séduire un public connecté

Avec un contenu en plusieurs langues dont l’arabe, l’amazigh, le français, l’anglais, l’espagnol et le mandarin, cette démarche consiste à explorer un large public. Il s’agit ainsi de réaliser un projet d’attraction patrimonial innovant reposant sur le développement d’une application mobile et d’un site web proposant des visites in situ et à distance, indique le département de la culture ajoutant que l’objectif serait d’offrir «au grand public, à distance des expériences de visite virtuelle, de partager des informations et services relatifs à l’histoire, aux spécificités pratiques et intérêts archéologiques du site concerné, in situ, de lui donner la possibilité de participer à un jeu géo-localisé en réalité augmentée (RA), d’assister à un spectacle numérique, d’accéder à différents services pratiques, d’expérimenter un parcours de visite immersif et de vivre, grâce aux nouvelles technologies, différentes expériences de reconstitutions historiques». Ce projet englobera plusieurs points sur le site comme la maison de cortège de Vénus, decumanus maximus et la porte dite de Tanger, la maison des fauves et des Néréides, la maison aux travaux d’Hercule, la fontaine et thermes du Nord, la maison aux colonnes, la maison à l’Ephèbe, l’arc de triomphe de Caracalla ou encore la maison d’Orphée. Parallèlement, la conception du «jeu du patrimoine» géolocalisé en réalité augmentée devra aussi être accessible au plus grand nombre. Par ailleurs, ce jeu proposera une version haut de gamme reposant sur l’utilisation des casques en réalité augmentée pour les amateurs des nouvelles technologies et les «gamers». Jeu de piste, espace «game», chasse au trésor … le département de la culture mise aussi sur le volet ludo-éducatif de cette expérience pour l’utilisateur.

Concilier le réel au virtuel

Visites guidées, expériences de réalité augmentée et/ou de réalité mixte, expériences archéologiques immersives, jeux, attractions, spectacles numériques, show son et lumière …autant de composantes qui font partie de ce projet innovant pour la promotion du tourisme patrimonial. Appliqué au monde de la culture et du patrimoine, l’introduction du phygital couvre l’ensemble des stratégies digitales immersives, interactives et participatives liant ainsi l’expérience in situ et virtuelle, relève le département de la culture. Pour y parvenir, un ensemble de moyens sera mis en œuvre pour concevoir une interface qui répond aux besoins de l’utilisateur, notamment l’UX-UI Design afin de rendre l’application web ou mobile visible, accessible, attractive et efficace. Notons que la réalisation de ce projet est fixé à 18 mois.

 

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles