Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Pays en développement : Comment contourner la rareté des ressources financières

13.04.2021 - 13:06

Les besoins de financements des pays en développement pour faire face aux impacts de la crise Covid-19 se feront de plus en plus pressant au cours des prochaines années.

Le constat a été établi par Mohammed Benchaaboun, lors de son intervention à la 103ème réunion du Comité de développement conjoint du Groupe Banque mondiale et du FMI tenue récemment à l’occasion des réunions de printemps 2021 des deux institutions financières internationales.

En sa qualité de président du groupe de pays constitué du Maroc, de l’Afghanistan, de l’Algérie, du Ghana, de l’Iran, du Pakistan et de la Tunisie, le ministre a prononcé une déclaration consacrée à des thématiques relatives à la riposte du Groupe Banque mondiale à la crise Covid-19 et à l’accès équitable et abordable des pays en développement aux vaccins.

M. Benchaaboun a lancé un appel à la Banque mondiale en vue de créer davantage de synergies entre les institutions du groupe notamment la SFI et MIGA, et ce compte tenu du rôle important que peut jouer le secteur privé dans la dynamique de développement. M. Benchaaboun a par ailleurs souligné l’importance d’un renforcement de la coordination et de la coopération avec le FMI et la communauté des institutions internationales. L’enjeu étant de relever le défi de la rareté des ressources financières pour le développement.

Cette réunion a été, en outre, une occasion pour saluer l’appui apporté par le Groupe Banque mondiale à l’initiative relative aux vaccins destinés aux pays en développement. Dans ce sens, Mohamed Benchaaboun a souligné la nécessité de déployer des efforts pour assurer un accès équitable, juste et abordable aux vaccins et encourager la production de vaccins dans les pays en développement. Notons que le Comité de développement se réunit deux fois par an, à l’occasion des réunions de printemps en avril et des assemblées annuelles en octobre, pour débattre des problématiques fondamentales du développement, de la mobilisation des ressources financières pour les pays en développement, du commerce mondial et de l’environnement.

Il est à rappeler qu’en marge des réunions du printemps 2021 du Groupe de la Banque mondiale, Mohamed Benchaaboun s’est réuni avec David Malpass, président du Groupe Banque Mondiale. Un échange durant lequel le ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration a invité l’exécutif de la Banque mondiale à renforcer davantage son appui financier et technique pour accompagner le Maroc dans ses efforts visant à circonscrire les effets de la crise et à mettre en œuvre son programme de développement.

De son côté, M. Malpass a fait part de la disposition du Groupe de la Banque mondiale à apporter son appui aux différents chantiers de réformes prioritaires engagés par le Royaume.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles