Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Pandémie : CCG en ordre de bataille

26.04.2021 - 13:18

La Caisse centrale de garantie a été plus que jamais au-devant de la scène

Compte tenu de la persistance des effets négatifs occasionnés par la crise sanitaire de la Covid-19 sur certaines branches d’activité vulnérables, le CVE a également décidé de prolonger plusieurs mesures d’appui en leur faveur jusqu’au 30 juin 2021.

L’impact économique de la crise sanitaire a propulsé certaines institutions au-devant de la scène. C’est le cas notamment pour la CCG (Caisse centrale de garantie). Ce fut l’un des bras armés de l’Etat pour contrer les effets de la pandémie du Coronavirus sur le plan économique et financier. Le CVE (Comité de veille économique) fait le point sur le dispositif phare déployé en 2020 à savoir «Damane Relance» régulièrement. C’est ainsi qu’une nouvelle réunion a eu lieu en avril dernier.

Dans le détail, les membres du CVE ont exprimé leur satisfaction quant aux progrès accomplis au niveau des différents dispositifs de garantie mis en place dans le cadre de la lutte contre les effets de la crise, en l’occurrence les instruments Oxygène et Relance et ceux déployés en faveur des établissements et entreprises. En effet, au 31 mars 2021 ces produits de garantie ont couvert 93.419 crédits bancaires pour un montant global de 61,5 milliards de dirhams en faveur des entreprises, ce qui est en ligne avec les objectifs fixés au niveau du Plan de relance initié par Sa Majesté le Roi.

Afin d’accompagner la demande exprimée par les opérateurs économiques privés et publics et permettre également la finalisation des dossiers toujours en cours de formalisation, il a été décidé de proroger au 30 juin 2021 le bénéfice de la garantie de l’État («Damane Relance»). Compte tenu de la persistance des effets négatifs occasionnés par la crise sanitaire de la Covid-19 sur certaines branches d’activité vulnérables, le CVE a également décidé de prolonger plusieurs mesures d’appui en leur faveur jusqu’au 30 juin 2021. Il s’agit, en l’occurrence, des indemnités, des allocations familiales ainsi que l’AMO au profit des salariés relevant du secteur du tourisme, de la restauration, des activités des traiteurs et prestataires évènementiels, celles des parcs d’attraction et de jeux, des crèches, des salles de sport privées au même titre que le secteur de la presse et des industries culturelles et créatives.

L’ensemble de ces mesures, qui concernent environ 102.000 salariés, est financé par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus «Covid-19». Dans un autre registre, la CCG a renforcé sa coopération avec les représentants du secteur privé notamment la CGEM. Dans ce sens, Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et Hicham Zanati Serghini, directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), avaient procédé fin 2020 à la signature d’une convention de partenariat visant à mettre en place un nouveau service de médiation intitulé «Corridor CGEM-CCG». Cette initiative s’inscrit dans le cadre des actions de la CCG en faveur des entreprises. Elle rentre également dans le cadre du programme du mandat de la présidence actuelle de la CGEM qui a prévu la mise en place de nouveaux services à forte valeur ajoutée pour les membres de la Confédération et le renforcement de la proximité opérationnelle de cette dernière avec les TPE-PME. Les deux parties travailleront ainsi de concert pour promouvoir l’ensemble de l’offre-produits de la CCG auprès des entreprises membres de la CGEM à travers l’organisation conjointe d’ateliers et de séminaires régionaux, pour une communication renforcée et élargie. Dans le cadre de ce partenariat, la CCG mobilisera également son réseau de centres d’affaires régionaux afin d’accroître la proximité et l’accessibilité de l’ensemble de ses produits et services à destination des entreprises.
Lors de la même rencontre, le directeur général de la Caisse centrale de garantie a annoncé l’extension de la période de tirage sur les crédits Damane Relance qui passe de 6 à 12 mois. A noter enfin que la CCG avait été créée en 1949 pour jouer le rôle d’un établissement de crédit assimilé. Ainsi, la Caisse contribue à donner une impulsion à l’initiative privée en encourageant la création, le développement et la modernisation des entreprises. Elle travaille également à appuyer le développement social à travers notamment la garantie des prêts à l’habitat. Au cours de l’année 2020, le gouvernement avait annoncé un grand projet de réforme qui va radicalement transformer le rôle de la CCG qui va changer au passage de dénomination.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles