Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

M’diq-Fnideq : Le projet du noyau industriel se précise

26.04.2021 - 19:21

Grâce à la mobilisation des autorités locales ainsi que les différents services des départements et partenaires concernés, la préfecture de M’diq-Fnideq veut réussir son décollage économique grâce à une série de projets structurants visant à favoriser la création de la richesse et des opportunités d’emploi sur le territoire préfectoral.

Parmi les plus importants, figure la nouvelle zone d’activités économiques de Fnideq (200 millions de dirhams), dont la première phase des travaux est en cours sur une superficie de 10 hectares et conformément à l’agenda préétabli d’avance. Mené par l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), ce projet vise à insuffler une nouvelle dynamique économique dans la préfecture de M’diq-Fnideq, à travers l’aménagement d’un nouveau noyau industriel à même d’accueillir des activités à forte valeur ajoutée. L’avancement de la première phase de ce grand chantier vient d’atteindre 50% des travaux. Elle concerne notamment les travaux de terrassement, de voirie, d’assainissement, d’éclairage public et d’électricité.
Ce projet prévoit la mise en place de quelque 33 entrepôts de 365 à 1.000 m2 chacun, selon les besoins des investisseurs souhaitant s’installer dans la zone. Ce nombre peut passer à terme à 56 entrepôts au sein de cette nouvelle plate-forme industrielle. Il est prévu que la livraison de la première partie de ces entrepôts aura lieu avant la fin de la prochaine saison estivale.

Quatre premiers arrivants industriels
Fruit d’une convention de partenariat liant l’APDN au département de l’industrie et du commerce, celui de l’intérieur et le conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) ainsi que d’autres partenaires concernés, ce projet- qui bénéficie d’un positionnement stratégique dans la localité de Oued Negro (dans un foncier appartenant à l’Agence spéciale Tanger-Med-TMSA)- suscite l’intérêt des investisseurs. Il a pu déjà attirer quatre unités industrielles permettant ainsi de contribuer aux campagnes de recrutement que connaît, actuellement, la préfecture de M’diq-Fnideq. Ces quatre unités industrielles ont permis l’insertion de plus de 1.200 personnes, dont la plupart d’entre elles sont constituées de femmes, qui sont sévèrement affectées par l’arrêt de l’activité de contrebande vivrière au poste frontalier de Bab Sebta. Ce qui peut donner lieu à la création à terme de quelque 5.000 emplois directs au profit de la population cible.
Il est à noter que sur le coût global de 200 millions de dirhams, l’APDN contribue à hauteur de quelque 10 millions de dirhams pour l’aménagement de ce nouveau noyau industriel. Les deux départements de l’intérieur et de l’industrie et du commerce participent respectivement avec 70 millions de dirhams et 40 millions de dirhams pour le financement de ce projet. Le CRI-TTA s’engage, quant à lui, d’attribuer quelque 80 millions de dirhams pour la mise en place de la future plate-forme industrielle.

 

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles