Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Aquaculture : L’ANDA propose 490 ha aux investisseurs dans la région de Guelmim

29.04.2021 - 16:03

490 ha repartis en 24 parcelles sont ouverts à l’investissement dans la région de Guelmim-Oued Noun par l’Agence nationale de l’aquaculture (ANDA).
Dans l’objectif de permettre aux nouveaux porteurs de projets d’investir dans le secteur de l’aquaculture au niveau de la région Guelmim-Oued Noun en l’occurrence la province de Sidi Ifni et la zone de Rkounte, l’ANDA ouvre 490 ha qui seront destinés aux projets de conchyliculture et pisciculture, et qui ont fait l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI), qui a pour objectif de mettre à la disposition des investisseurs des espaces aquacoles clés en main et de les inviter à développer des projets viables dans cette région connue par son potentiel aquacole confirmé et ses conditions propices à l’investissement.

En effet, jusqu’à présent, les études réalisées par l’ANDA se sont portées sur la frange littorale relevant de la province de Sidi Ifni. Ainsi, plusieurs espaces zones ont été ainsi identifiés comme étant potentiels à accueillir et promouvoir un développement durable de l’activité aquacole. Ainsi, les espaces identifiés pour l’exercice de l’activité de l’aquaculture dans cette zone sont d’une superficie de 1320 ha, destinés à la conchyliculture et la pisciculture.

D’ailleurs, dans le cadre de sa stratégie de développement et de promotion de l’aquaculture marine au Maroc, l’ANDA a déjà lancé en 2018 deux AMI pour le développement de projets d’aquaculture dans la Région de Guelmim-Oued Noun. Le premier AMI adressé aux investisseurs nationaux et internationaux intéressés par le développement de projets aquacoles offre 66 unités de production en mer réparties comme suit : 43 unités de production de 15 ha chacune, pour la réalisation de projets de conchyliculture (élevage de coquillages), à Mirleft 23 unités de production, de 25 ha chacune, pour la réalisation de projets de la pisciculture au nord de Sidi Ifni. Le deuxième AMI a été destiné aux jeunes entrepreneurs originaires de la région et offre quatre (4) unités de production de 15 ha chacune pour la réalisation de projets de conchyliculture et une (1) unité de production de 25 ha pour la réalisation d’un projet de la pisciculture.

Ces deux AMI ont eu pour objectif de mettre à la disposition des investisseurs et jeunes entrepreneurs de la région des espaces aquacoles clés en main et de les inviter à développer des projets viables dans cette région connue par ses richesses naturelles et ses conditions propices à l’investissement.

Pour rappel, l’ANDA dotera la ville de Sidi Ifni d’une station de démonstration/formation pour la production de poissons et la conchyliculture à travers un partenariat public-privé. Cette station servira de base pratique pour la formation de formateurs, ouvriers spécialisés et ouvriers qualifiés dans tous les métiers de l’aquaculture et sera conjuguée à des formations théoriques dans le Centre de qualification professionnelle maritime (CQPM) de Sidi Ifni.
Celle-ci a également lancé un projet phare d’exploration des sites opportun à l’exercice de l’activité aquacole à terre dans la bande littorale entre Sidi Ifni et Aïn Baida.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles