Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

La ligne du TGV à moitié finalisée…

04.02.2014 - 12:58

Dans une salle archicomble et devant une assistance attentive, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, a affiché clairement ses ambitions tout en faisant un état des lieux sur les réalisations et les projets en cours que mène l’Office.

S’exprimant lors d’une rencontre organisée à la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) sous le thème «Stratégie de développement des chemins de fer au Maroc», M. Khlie a fait savoir que l’ONCF, actuellement leader dans le marché national du transport terrestre, a été constitué en 1963 et, depuis, il n’a cessé de développer ses secteurs d’activité aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises.

En témoignent les chiffres que le DG a révélés, précisant que le réseau ferré est actuellement d’une longueur de 2.210 km dont 1.284 électrifiés et 600 à double voie ajoutant que ce réseau assure le transport de plus de 36 millions de passagers et 37 millions de tonnes de marchandises. Et d’expliquer qu’en 2013, l’ONCF a enregistré une croissance, toutes activités confondues, de 3,5% avec un chiffre d’affaires d’environ 3,8 milliards de dirhams hors consolidation et un chiffre d’affaires de près de 5 milliards de dirhams avec la consolidation des filiales.

Après avoir survolé ces points précités, M. Khlie a mis en avant les résultats accumulés grâce aux contrats-programmes, notamment celui de 2005-2010, en termes de croissance de trafic fret et voyageurs soulignant que l’ONCF a porté le montant de ses investissements à 33 milliards de dirhams dans son contrat-programme 2010-2015, en consacrant le montant de 20 milliards de dirhams pour le projet de TGV reliant Tanger à Casablanca et un montant de 13 milliards de dirhams pour la modernisation du réseau actuel.

Pour ce dernier point, il a cité le triplement des voies du tronçon Kénitra-Casablanca (148 km) avec sa mise à niveau, l’électrification de la ligne Fès-Oujda ou encore la mise à niveau de l’axe Settat-Marrakech, entre autres.
Interrogé par ALM sur l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de la gare Casa-Port, le DG a tenu à préciser que les travaux se poursuivent imperturbablement et que la livraison de la nouvelle gare est prévue dans les deux prochains mois malgré la complexité des travaux engagés.

Par ailleurs, M. Khlie ne pouvait laisser passer cette occasion sans parler du tant attendu projet de la Ligne à grande vitesse (LGV). Il a expliqué, non sans fierté, que cette ligne dont l’état d’avancement est évalué à 57% sera bénéfique pour les régions traversées à travers l’accroissement de la mobilité des personnes, la recomposition urbaine des territoires desservis ou encore l’amélioration de l’attractivité des villes traversées, notant qu’elle apportera une solution aussi convenable que durable à l’évolution constante du nombre de voyageurs, à l’accompagnement du développement du nouveau pôle économique de Tanger et à fluidifier le trafic ferroviaire fret sur l’axe Tanger-Casablanca, entre autres.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.