Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Pourquoi téléphoner est devenu moins cher au Maroc

05.02.2014 - 13:35

Les prix des communications téléphoniques ont baissé. Ça on le sait déjà. Mais de combien ? C’est ce que nous a communiqué l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) dans son rapport public au sujet de l’actualisation au 31 décembre 2013 des indices des prix des services des télécommunications au Maroc. Il en ressort donc que, sur la période allant de 2008 à 2013, l’indice global des prix des services des télécommunications a baissé de 53,3%.

Aussi, l’ANRT constate que la baisse la plus importante des indices des prix est celle relevée au niveau du marché du mobile. En effet, cette baisse est de 55% entre 2008 et 2013 pour le segment Voix et de 87,5% pour la Data (Internet 3G). Pour l’Agence, cela est principalement dû à la forte concurrence que connaît ce marché et à l’efficacité des leviers de régulation qu’elle se charge de mettre en œuvre.

Pour ce qui est du marché du Fixe, l’ANRT constate généralement que seuls les services relevant des marchés concurrentiels enregistrent des baisses au niveau des indices de prix. C’est ainsi que le segment Voix du marché Grand Public, tiré par l’introduction de la mobilité restreinte, a connu une baisse de 55% sur la période 2008-2013.

Cependant, le cas est différent pour l’indice afférent au marché global Fixe Affaire (entreprise et professionnel), dont la baisse n’est que de 29,5%. Le rapport souligne que la faible concurrence, en particulier sur le segment Data et transmission des données, explique en grande partie ce constat.

Par ailleurs, cette évolution positive des télécoms au Maroc, bien qu’elle soit visiblement le résultat de la montée en puissance de la concurrence, trouve son origine dans de nombreux autres facteurs. En effet, selon l’ANRT, la baisse de l’indice du mobile résulte de l’interaction d’un ensemble de facteurs concomitamment à l’entrée sur le marché du troisième opérateur mobile et la baisse des tarifs d’interconnexion.

Il s’agit de l’impact des offres temporaires telles que la baisse du prix des promotions d’une heure et l’introduction des triples, quadruples et quintuples, voire septuples recharges depuis 2012, de l’augmentation du volume horaire général des forfaits et migration des volumes en heures contraintes en toutes heures, de la revue à la baisse d’un certain nombre de plans tarifaires et de l’introduction de nouvelles offres basées sur une tarification à la seconde.

Aussi, l’ANRT cite l’alignement de certains tarifs de l’international au tarif du national, l’augmentation du volume horaire général des forfaits et migration des volumes en heures contraintes en toute heure, la pérennisation de certaines recharges différenciées par type de recharge et par opérateur et la poursuite de l’alignement du tarif off-net sur le tarif on-net, la revue à la baisse d’un certain nombre de plans tarifaires.
Autant de facteurs de baisse des prix pour le seul segment du mobile mais qui donnent un aperçu général de l’origine de ces baisses remarquables des prix .

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.